/finance/homepage

Rio Tinto sous enquête pour une dépréciation de 3,2 milliards $

Roger Gagnon/Journal de Québec/Agence QMI

Une enquête a été ouverte aux États-Unis par la Securities and Exchange Commission, l’équivalent de l’Autorité des marchés financiers au Québec, à l’encontre du géant minier Rio Tinto.

Selon le «Australia Financial Review», c’est une acquisition de Rio Tinto au Mozambique qui a attiré l’attention de l’organisme américain.

En 2011, le numéro 2 du secteur minier a acquis la mine de charbon Benga en se portant acquéreur de la minière australienne Riversdale Mining au coût de 3,7 milliard $ US. Or, 17 mois plus tard, l’entreprise a radié 3,27 milliards $ de la valeur de son nouvel actif, avant de vendre ce dernier pour 50 millions $ à l’entreprise indienne International Coal Ventures Private Limited en 2014.

Rio Tinto faisait déjà l’objet d’une enquête pour une histoire de pots-de-vin lors de la vente d’un projet minier en Guinée. Deux hauts dirigeants de l’entreprise ont été congédiés en lien avec ces accusations.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.