/news/world

Les responsables nommés par Donald Trump jusqu'à présent

Agence France-Presse

Le président élu des États-Unis Donald Trump a nommé mercredi deux nouveaux ministres dans son administration, Steven Mnuchin au Trésor et Wilbur Ross au Commerce, mais il doit encore pourvoir plusieurs postes cruciaux, notamment ceux de secrétaire d'État et ministre de la Défense.

Voici les principales nominations effectuées jusqu'à présent:

. Trésor: Steven Mnuchin, 53 ans. Cet ancien dirigeant de la banque Goldman Sachs dont la proximité avec les marchés pourrait s'avérer à la fois un atout et un handicap en pleine montée du populisme a aussi produit avec succès des superproductions hollywoodiens comme «Avatar» et «Suicide Squad».

. Justice: Jeff Sessions, 69 ans. Sénateur aux positions très dures en matière d'immigration clandestine et personnalité controversée pour des propos racistes tenus il y a plusieurs décennies.

. Éducation: Betsy DeVos, 58 ans. Richissime philanthrope conservatrice, une des plus grosses donatrices pour le parti républicain, elle est une farouche partisane du droit à choisir entre école publique, privée ou enseignement à la maison avec des aides publiques.

. Santé: Tom Price, 62 ans. Ancien chirurgien orthopédique, c'est un antiavortement et grand opposant à la réforme de l'assurance maladie Obamacare.

. Commerce: Wilbur Ross, 79 ans. Ce milliardaire est surtout connu pour ses investissements dans des sociétés de charbonnage en difficultés, qu'il revendait avec de juteux profits. D'où son surnom de «Roi de la banqueroute».

. Transports: Elaine Chao, 63 ans. Née à Taïwan, elle a été secrétaire au Travail sous George W. Bush et a aussi servi comme sous-secrétaire aux Transports sous son administration. Elle est par ailleurs l'épouse du chef de la majorité républicaine du Sénat, Mitch McConnell.

. Directeur de la CIA: Mike Pompeo, 52 ans. Élu à la Chambre des représentants en 2010, ce parlementaire «faucon» est un adversaire farouche de l'accord sur le nucléaire iranien. L'Iran des mollahs est pour lui à l'origine de la plupart des maux du Moyen-Orient. Il faisait aussi partie de la commission d'enquête du Congrès sur l'attaque du consulat américain à Benghazi en Libye en 2012, qui a ciblé la secrétaire d'État d'alors, Hillary Clinton.

. Conseiller à la Sécurité nationale: Michael Flynn, 57 ans. Ce général à la retraite qui a connu une brillante carrière est un pourfendeur de l'extrémisme islamique, indulgent avec la Russie et la Chine.

. Ambassadeur aux Nations unies: Nikki Haley, 44 ans. La gouverneure de Caroline du Sud a acquis une audience nationale par son attitude rassembleuse après une tuerie raciste dans son État en juin 2015. Cette fille d'immigrants indiens avait vivement critiqué M. Trump lors de la campagne pour les primaires républicaines où elle soutenait Marco Rubio.

. Secrétaire général de la Maison-Blanche: Reince Priebus, 44 ans. Président du parti républicain, il pourra faire le lien entre la Maison-Blanche et le «Grand Old Party», sorti divisé de la campagne et dont plusieurs responsables avaient contesté la nomination de Donald Trump comme prétendant à la Maison-Blanche.

. Conseiller en stratégie: Steve Bannon, 63 ans. Il dirigeait le site d'informations Breitbart, proche de l'extrême droite, jusqu'à son recrutement en août par Donald Trump en tant que directeur général de sa campagne. Breitbart est considéré comme la plaque tournante de la «droite alternative», mouvement associé aux idées nationalistes et partisan de la supériorité de la race blanche. Sa nomination a été très controversée.

. Conseiller à la Maison-Blanche: Donald McGahn, 47 ou 48 ans. Peu connu du grand public, cet ancien président de la Commission électorale fédérale représente «les élus, candidats, partis, consultants politiques et autres sur les questions de législation politique», au sein de la firme juridique Jones Day à Washington.

. Secrétaire d'État: quatre candidats se détachent, l'ancien gouverneur du Massachusetts Mitt Romney, l'ancien maire de New York Rudy Giuliani, l'ancien chef de la CIA David Petraeus et le sénateur respecté Bob Corker.

. Défense: l'ancien général James Mattis est pressenti.

. Sécurité intérieure: trois candidats sont évoqués: le général John Kelly, Fran Townsend, ancienne conseillère à la Sécurité intérieure du président George W. Bush, et Michael McCaul, chef de la commission à la sécurité intérieure à la Chambre des représentants.

Dans la même catégorie