/news/world

Des pro-Trump s'opposent au recomptage des voix

Agence France-Presse 

Des partisans et avocats de Donald Trump ont engagé vendredi des actions judiciaires contre un recomptage des voix de la présidentielle dans le Wisconsin et en Pennsylvanie, tandis que le procureur général du Michigan a estimé qu'une requête similaire dans son État était injustifiée.

Ces trois États ont joué un rôle crucial dans la victoire du président élu et ce dernier les a remportés à quelques dizaines de milliers de voix près: dans le Wisconsin, son avance sur Hillary Clinton est de quelque 27 000 voix, dans le Michigan de 10 700 voix et en Pennsylvanie de plus de 67 000.

L'écologiste Jill Stein, qui a récolté environ 1% des suffrages dans chacun de ces trois États ayant voté démocrate aux précédentes présidentielles, a levé 6,8 millions de dollars pour demander à ce que les votes y soient recomptés.

Le procureur général du Michigan, Bill Schuette, a cependant estimé vendredi que Mme Stein n'avait pas reçu suffisamment de voix pour réclamer un recomptage et a déposé une demande pour mettre fin au processus enclenché par l'ex-candidate du parti vert dans son État.

«Les électeurs du Michigan ont massivement rejeté la candidature de Stein et malgré cela son refus d'accepter les résultats vérifiés par l'État pose une menace périlleuse et coûteuse aux contribuables», s'est-il justifié dans un communiqué.

Jeudi, l'équipe de campagne de Donald Trump avait déposé plainte auprès de la commission électorale du Michigan. Cette plainte dénonçant un processus «long et coûteux» devrait au minimum retarder le recomptage qui était censé démarrer vendredi.

En Pennsylvanie, des avocats de Donald Trump ont réclamé vendredi à la justice de ne pas honorer la demande de Mme Stein pour un recomptage partiel.

«Même avec des efforts héroïques de la part des responsables électoraux impliqués dans le recomptage (...) le processus proposé par Mme Stein prendrait des semaines et peut-être des mois», ont-ils fait valoir.

Dans le Wisconsin, c'est un électeur -- Ronald R. Johnson -- et deux comités d'action politique pro-Trump -- Great America PAC et Stop Hillary PAC -- qui ont demandé à un juge fédéral d'arrêter le recomptage entrepris jeudi.

Dans leur plainte, ils dénoncent «une imposture». «Il n'y a aucune chance que le recomptage change le résultat de l'élection pour Stein», relèvent-ils.

Mais cette dernière a continué à défendre sa position, reprochant notamment à Bill Schuette d'avoir agi de façon «politisée».

Dans la même catégorie