/regional/estduquebec/basstlaurent

L’avenir du transport aérien en région

Agence QMI

À l'initiative de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), une soixantaine d'élus, de gestionnaires d'aéroports municipaux et des partenaires socioéconomiques se sont penchés jeudi sur l'avenir du transport aérien en région.

Cette rencontre, qui se tenait jeudi à Lévis, visait à définir les orientations et la prise de position de l'UMQ sur cet important enjeu de développement économique en vue du sommet que tiendra le gouvernement du Québec sur la question en 2017.

Le financement des infrastructures aéroportuaires, la desserte aérienne et le prix des billets d'avion figurent parmi les principaux axes stratégiques retenus lors de cette journée d'échanges.

«Quand quelqu’un pense venir s’installer dans une région comme la nôtre, à Sept-Îles par exemple, une des choses à laquelle il va réfléchir c’est combien ça va me coûter pour retourner voir ma famille à l’occasion, a indiqué Réjean Porlier, maire de Sept-Îles. J’ai vu des tarifs qui pouvaient aller jusqu’à 1000 $ seulement l’aller pour Sept-Îles-Montréal, Sept-Îles-Québec. C’est exorbitant.»

Le maire de Baie-Comeau, Claude Martel, a souligné que «Ça coûte moins cher partir de Baie-Comeau pour aller en Floride que pour aller à Montréal. C’est une grosse problématique. Je suis contente d’être ici aujourd’hui, pour amener le gouvernement à faire une réflexion en profondeur».