/regional/montreal/montreal

Les anarchistes annoncent de nouvelles attaques

Les anarchistes qui ont revendiqué le saccage de cinq commerces la semaine dernière dans l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve s’attaquent aux caméras de surveillance et promettent de poursuivre leurs actions.

Sur leur page web «Montréal Contre-information», les anarchistes ont affirmé, photos à l’appui, avoir détruit durant les derniers mois une vingtaine de caméras de surveillance installées dans le quartier. Ils promettent également de poursuivre leurs actions.

Montréal Contre-information

Selon les informations recueillies par TVA Nouvelles, les anarchistes feraient partie d’une structure qui s’étendrait au-delà des frontières canadiennes. Leur site web serait hébergé en Californie, au même lieu qu’une vingtaine d’organisations anarchistes. Pour sa part, le nom de domaine a été enregistré en France.

«C’est comme si tout le monde se rassemble sous une même ombrelle et des sous-branches comme celles de Montréal peuvent partager l’information en amont, comme en aval», a dit l’expert Steve Waterhouse, ancien Officier de Sécurité Informatique au Ministère de la Défense Nationale.

L'expert juge que les pistes sur le web ont été brouillées efficacement et qu'il sera difficile pour les policiers de remonter jusqu'aux responsables.

Les anarchistes affirment sur leur site que leur réseau ne ressemble en rien à celui de la mafia, avec un chef et une chaîne de commandement. Ils expliquent qu'il s'agit plutôt d’une organisation autonome avec des gens solitaires qui «décident d’attaquer en portant des masques».

Facebook anarchistes

Les auteurs d'actes de vandalisme dans l’arrondissement Hochelaga-Maisonneuve assurent qu’ils continueront de participer à ce «jeu de révolte». Par ailleurs, le regroupement, bien présent sur les médias sociaux, fournit toutes les informations pour permettre à quiconque de se joindre à leur mouvement et détruire des caméras.

Camover photo

De leur côté, les commerçants ne cachent pas leurs inquiétudes. En additionnant les cinq commerces attaqués la semaine dernière, près d’une trentaine ont été la cible de vandales au cours des derniers mois.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.