/news/culture

Jean Leloup plongera dans l’univers de Leonard Cohen

archives, Agence QMI

Jean Leloup, Ariane Moffatt et Lou Doillon sont trois des 25 artistes qui laisseront leur marque dans l’exposition dédiée à Leonard Cohen que prépare le Musée d’art contemporain (MAC) pour clôturer les festivités du 375e de Montréal.

Les trois artistes proposeront chacun une nouvelle version d’une pièce du regretté Cohen qu’il sera possible d’écouter à compter du 9 novembre 2017, début de «Leonard Cohen - Une brèche en toute chose / A Crack in Everything», un hommage qui s’étalera au MAC jusqu’au 1er avril 2018.

Pour Jean Leloup, c’est «un honneur» de pouvoir revisiter une œuvre de celui qui nous a quittés le 7 novembre dernier et qui lui rappelle d’heureux souvenirs des années 1980.

«Au café où j’allais prendre des ¨breaks¨ et prendre des cappuccinos, ils passaient en continu les disques de Cohen. Pris par ses mélodies étranges je restais immobile durant des heures à écouter sa voix qui, à l’époque, était nasillarde», a laissé savoir dans un communiqué.

Une voix qui a aussi eu un grand impact sur la vie d’Ariane Moffatt.

«J’ai toujours écouté l’œuvre de Leonard Cohen comme la voix d’un guide, j’oserais même dire d’une figure musicale paternelle, sans doute à cause de son timbre si rassurant», a-t-elle précisé.

L’exposition «Leonard Cohen - Une brèche en toute chose / A Crack in Everything» mêlera différentes formes d’art. En plus de la musique, elle s’intéressera à l’écriture, au cinéma, à la performance scénique ainsi qu’aux arts visuels.