/news/society

Les premiers réfugiés syriens se préparent pour Noël

Marie Christine Trottier | Agence QMI 

Partagés entre nostalgie et soulagement, des réfugiés syriens arrivés depuis près d’un an se préparent pour un Noël québécois.

«Fêter seuls, ce n’est pas la même chose et ici, c’est difficile», soupire Mona Nadra, en serrant l’épaule de son mari Monib Naeim. Cette famille, rencontrée lors d'une fête soulignant le premier anniversaire de l'arrivée des premiers réfugiés syriens, est arrivée au Québec il y a 10 mois.

Pour la première fois, Mona Nadra se préparera seule aux festivités de fin d’année.

«On prévoit fêter Noël en famille. On a même acheté un sapin et des décorations. Avec deux enfants à la maison, on n’a pas le choix», ajoute-t-elle, en se remémorant avec émotions les Fêtes célébrées avec sa nombreuse famille à Alep.

«En Syrie, on avait l’Église, la famille, nos amis. C’était plus facile avant la guerre.»

Loin des bombes

De leur côté, Moussa, Souhaila, Venice et Mireille Alzerawi voient Noël comme une façon de célébrer en famille, en toute sécurité. Ils tenteront aussi de téléphoner à leur famille restée à Dara, au sud de la Syrie.

«Même si c’est plus difficile l’hiver, vu qu’il fait froid, au moins on n’a pas peur des bombes», indique Venice.

S’initier à la tradition

Ruaa Marya et Sarwat Kadimati amèneront leurs filles de 8 et 11 ans à une grande fête de Noël organisée par le Service d’aide aux Néo-Canadiens, à Sherbrooke. Ce sera la première fois que cette famille musulmane, aussi originaire d’Alep, célébrera cette fête.

Ils ont quitté leur ville natale après la mort d’une partie de leur famille dans des bombardements, ils ont passé le temps des Fêtes l’an dernier en Turquie, en attendant de se réfugier au Canada.

Du côté du Carrefour d’intercultures de Laval, une grosse fête réunissant 180 réfugiés sera organisée le 23 décembre.

«C’est une fête qu’on organise pour leur faire comprendre la signification de Noël, explique Carole Charvet, attachée à la direction de l’organisme. Indépendamment de la culture religieuse de chacun, c’est un moment fort pour le Québec.»

Un an d’accueil de réfugiés syriens

-Depuis le 12 décembre 2015, 6893 réfugiés syriens ont été accueillis au Québec

-Objectif de 7300 d’ici à la fin 2016

-Près de 75 % des réfugiés accueillis au Québec vivent à Montréal

-200 intervenants à l’aéroport Pierre-Eliott-Trudeau pour chaque avion nolisé

-Québec au 4e rang mondial (par rapport à sa population) pour l’accueil de réfugiés syriens

Dans la même catégorie