/regional/montreal/montreal

Cinq mois de retard à cause d’infiltrations d'eau

Camille Gaïor | Agence QMI

 - Agence QMI

GEN-ROSEMONT-ASCENCEURS

PHOTO CAMILLE GAIOR/AGENCE QMI

Une fuite d'eau à la station Rosemont a retardé de cinq mois la mise en service des nouveaux ascenseurs, qui devraient finalement être fonctionnels d’ici Noël.

«Les chantiers d’ascenseurs sont complexes. Outre la construction en tant que telle lors de laquelle il peut survenir des imprévus, comme dans le cas de la station Rosemont où des problèmes d’infiltrations ont retardé les travaux», a confirmé Amélie Régis, porte-parole de la STM.

Débutés en janvier 2015, les travaux qui avaient pour but de rendre la station accessible devaient se terminer en juillet dernier.

Retards successifs

Mais une infiltration d’eau au printemps a décalé l’échéancier à la fin octobre, tel que le rapportait le «24 Heures» en septembre. Aujourd’hui, on apprend donc que l’échéance a encore été décalée, cette fois-ci, à fin décembre. Malgré tout, la STM compte terminer le projet en respectant le budget établi, soit 10,2 millions $.

«L’infiltration s’est présentée dans la jonction entre le bâtiment de la station actuelle et l’agrandissement, comme cela arrive lorsqu’on «connecte» du vieux avec du neuf», a ajouté Mme Régis.

Rappelons que pour installer les trois ascenseurs, la STM avait notamment dû agrandir l'édicule et déménager le commerce.

Impacts à la chaîne

Une fois la cause de l’infiltration identifiée, les travaux de colmatage ont engendré des retards. «Nous avons dû étanchéifier davantage pour prévenir des problèmes d’infiltrations d’eau [...] il faut aussi faire les tests nécessaires pour s’assurer du bon fonctionnement des ascenseurs et de leur sécurité», a poursuivi la porte-parole, rappelant que chaque ascenseur est contrôlé par 600 connexions.

Sur les 68 stations, 10 sont accessibles, trois sont en travaux et 20 ont été planifiées pour devenir accessibles d’ici 2022.

Dans la même catégorie