/news/society

Manifestation pour contrer Uber et Téo Taxi

Permis de taxi: dernière perche à Aéroports de Montréal?

Eric Neil Bolte

Des chauffeurs de taxi prévoient tenir une manifestation, mercredi matin, pour parvenir à chasser Uber et Téo Taxi de l’aéroport de Montréal.

Les chauffeurs doivent se réunir dès 6 h dans les stationnements des centres d’achat Place Vertu, Fairview et Galeries d’Anjou, ainsi qu’au Technoparc de Montréal. Puis, à 7 h, les conducteurs prendront la route en circulant à la vitesse minimum permise, en direction de l’aéroport Pierre-Elliot Trudeau.

Sur place, ils prévoient faire 10 fois le tour du rond-point. «Mieux vaut perdre quatre semaines de travail que 10 ans de valeur accumulée dans nos permis. Agissons ensemble et défendons nos droits légitimes. On gagne ou on perd ensemble!!!», peut-on lire dans un document adressé à plusieurs entreprises de taxi invitées à prendre part à la manifestation.

Les chauffeurs s’opposent à une entente conclue entre Aéroports de Montréal (ADM) et Uber permettant aux conducteurs de l’entreprise de prendre des clients à l’aéroport. L’entente entrée en vigueur lundi permet aux voyageurs de se rabattre sur un trajet avec Uber pour un coût estimé entre 30 et 33 $, contre un tarif fixe de 40 $ pour un trajet en taxi entre Dorval et le centre-ville.

Les voitures Uber ne sont pas soumises au quota de permis distribués par ADM. Actuellement, seuls 325 taxis, dont une douzaine de l’entreprise Téo, sont admis à l’aéroport.

Les chauffeurs de taxi appellent aussi au boycott des compagnies Téo, Hochelaga et Diamond.

Dans la même catégorie