/regional/montreal/montreal

EXCLUSIF | Les coûts de la réfection des infrastructures explosent

TVA Nouvelles 

La Ville de Montréal a révisé son estimation des coûts de la réfection des infrastructures du circuit Gilles-Villeneuve. De 30 millions $, la facture s’élève maintenant à 48 millions $ afin que la zone des paddocks soit modernisée en vue de la tenue du Grand Prix du Canada de 2019.

TVA Nouvelles a obtenu un sommaire décisionnel de la Ville dans lequel il est question d'autoriser une modification à ce projet.

En mars 2015, un plan technique avait été élaboré en collaboration avec le Groupe de course Octane, le promoteur de l’événement, afin de répondre aux besoins de la Formula One World Championship (FOWC). La Ville de Montréal a toutefois indiqué que ce plan a été refusé par la FOWC. Il a ensuite été révisé et le budget a dû être ajusté à 48 millions $.

L'entente de ­renouvellement signée avec la F1 en 2014 pour les dix prochaines années prévoyait que Montréal rénove les infrastructures du circuit Gilles-Villeneuve d’ici 2017. Toutefois, une entente de principe a été conclue en novembre dernier et la F1 aurait reçu la garantie de la Ville que les travaux seraient terminés, mais avec deux ans de retard.

Les travaux incluent notamment la rénovation de la tour de contrôle, de la tour des commentateurs, ainsi que de l'hôpital de piste.

Le Grand Prix du Canada en sera à sa 50e édition en 2017, année du 375e anniversaire de la ville. Le bureau du maire Denis Coderre assure que l’événement offre une visibilité internationale incomparable pour Montréal et pour le Québec.

Selon une étude sur les retombées économiques du Grand Prix de 2015, les gouvernements du Québec et du Canada ont encaissé des retombées fiscales de 8,1 millions $. En 2016, une somme de 17,1 millions avait été remise au patron de la F1 Bernie Ecclestone pour permettre la tenue de l’événement.

La firme Ad hoc, en collaboration avec Tourisme Montréal, avait aussi réalisé une étude sur l’impact économique de l’événement qui attire près de 100 000 spectateurs. Cette dernière a conclu que le Grand Prix apportait une valeur ajoutée de 42,4 millions $ à l’économie du Québec. De plus, 614 emplois sont créés.

Dans la même catégorie