/news/law

Les mandats sur l'espionnage de journalistes dévoilés aujourd'hui?

Conf�rence de presse SPVM

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Une décision judiciaire pourrait permettre de lever en partie le voile sur ce qui a poussé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et la Sûreté du Québec (SQ) à espionner les cellulaires de journalistes.

Selon le «Globe and Mail», les premiers mandats demandés par les policiers aux juges pourraient être dévoilés très bientôt, voire peut-être même aujourd’hui, tout dépendamment du jugement rendu par la cour.

Ces mandats ont donné la possibilité aux policiers de la SQ et du SPVM de connaître les auteurs d’appels et de messages textes entrants et de suivre les déplacements de journaliste en activant la balise GPS de leur téléphone.

Ce scandale a d’abord été révélé par «La Presse», qui a affirmé que son chroniqueur Patrick Lagacé avait été espionné par le SPVM. «L’affaire Lagacé» avait ensuite pris de l’ampleur avec la découverte d’autres cas portant à une dizaine le nombre de journalistes espionnés par le SPVM ou la SQ.

L’affaire avait aussi fait grand bruit à Québec, où le premier ministre Philippe Couillard avait dénoncé les agissements des policiers et déclenché une commission d’enquête.

Dans la même catégorie