/news/world

L'état d'urgence en France prolongé jusqu'au 15 juillet

L'état d'urgence a été prolongé en France jusqu'au 15 juillet 2017, après les élections présidentielle et législatives, en raison d'une menace terroriste «sans précédent», le Sénat français ayant approuvé définitivement jeudi sa cinquième prolongation depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

L'Assemblée nationale avait aussi approuvé cette prolongation quelques jours plus tôt.

Les deux tours de l'élection présidentielle se tiendront le 23 avril et le 7 mai 2017 et les législatives les 11 et 18 juin.

«L'intense période électorale dans laquelle nous entrons accroît encore le risque de passage à l'acte des terroristes», a assuré le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux.

«La menace n'a pas baissé d'intensité, et nous commettrions une grave erreur si nous devions baisser la garde», a-t-il ajouté, rappelant que depuis la dernière prolongation de l'état d'urgence, en juillet, 13 tentatives d'attentat ont été déjouées.

La France connaîtra ainsi sa plus longue période d'état d'urgence ininterrompue -20 mois- depuis la création de ce régime d'exception en 1955 pendant la guerre d'Algérie.

L'état d'urgence, décrété par le président français François Hollande le 13 novembre 2015 après les attentats qui avaient fait 130 morts à Paris et en région parisienne, avait déjà été prolongé à quatre reprises, notamment après l'attentat du 14 juillet à Nice (86 morts).

Le régime permet des assignations à résidence, perquisitions administratives, interdictions de cortèges, contrôles d'identité, fouilles de bagages et de véhicules, ou encore fermetures de lieux de réunion.