/news/currentevents

Le «prince du pot» arrêté après avoir défié les autorités

TVA Nouvelles

Le propriétaire de Cannabis Culture, Marc Emery, surnommé «le prince du pot», qui s'était rendu à la succursale de Mont-Royal a été arrêté par les policiers du Service de police de Montréal. La succursale a également été fermée.

Il était arrivé en milieu d'après-midi et a rencontré tous les gens qui faisait la file. Il les a salué et s'était dit «prêt à être arrêté».

Il avait entendu la rumeur que les policiers visiteraient les boutiques et avait décidé de se rendre sur place. «Si les policiers viennent, ils peuvent m'arrêter», avait-il martelé en entrevue à LCN.

M. Emery maintenait que ses boutiques offrent ce que veulent les gens de Montréal. «Il faisait vraiment froid hier et il y avait des centaines de personnes qui étaient là pour acheter nos produits».

Le «prince du pot» s'était dit prêt à défier les autorités et a même allumé quelques joints dans le commerce alors qu'il était en direct à LCN.

«Les policiers ne vont pas arrêter les clients, on va avoir du fun avant qu'ils viennent m'arrêter», avait-il lancé.

Il avait notamment donné congé à ses employés pour s'assurer qu'ils ne soient pas arrêtés par les policiers lors d'une opération du SPVM.

M. Emery avait martelé qu'il était prêt à aller en prison pour ses convictions et même prêt à aller jusqu'à une grève de la faim.

Les huit boutiques de Cannabis Culture avaient ouvert au public jeudi à 16h20. On y trouve pas du pot médicinal, mais bien du pot récréatif.

Toute personne de 19 ans et plus peut s'y procurer du cannabis.

Réunis à Montréal, les premiers ministres Justin Trudeau et Philippe Couillard ont rappelé que la vente de marijuana est toujours interdite et que les installations feraient l'objet de démantèlement.

Dans la même catégorie