/regional/montreal/montreal

Des retraités cols bleus en larmes à l'hôtel de ville

Yves Poirier | TVA Nouvelles

TOMA ICZKOVITS/AGENCE QMI

Des retraités cols bleus de la Ville de Montréal ont littéralement fondu en larmes ce midi à l'hôtel de ville face à la décision de l'administration Coderre de suspendre l'indexation de leur rente.

Cette décision, qui doit faire économiser près de 40 millions de dollars à la Ville en 2017, fera l'objet d'un vote aujourd’hui dans le cadre la dernière assemblée du conseil de ville de l'année.

«Concrètement, ces gens-là ne pourront plus suivre l'augmentation du coût de la vie. Ces gens se font couper des montants anémiques, mais très significatifs pour eux», a déclaré Frantz Elie du syndicat des cols bleus regroupés de Montréal.

«C'est un appauvrissement qui  guette les retraités. Ça va à l'encontre du discours des politiciens locaux qui disent vouloir lutter contre la pauvreté. Les retraités reçoivent une rente moyenne de 24 000$. Sur les 5000 retraités, on a beaucoup d'entre eux sous le seuil de la pauvreté», a déploré M. Elie.

L’ancien président du syndicat des cols bleus de Montréal, Jean Lapierre, a menacé en novembre dernier d’intenter un recours collectif contre la Ville si elle allait de l’avant avec l’abolition de l’indexation des rentes de retraite.

Dans la même catégorie