/news/currentevents

Un voyeur installe une caméra dans sa salle de bain

TVA Nouvelles

Une résidante de Varennes est toujours secouée par l’intrusion dans son domicile et son intimité d’un homme mal intentionné qui a voulu se rincer l’œil en installant une caméra au-dessus de sa baignoire. Les faits remontent à juin dernier et la police n’a toujours pas épinglé le voyeur.

La femme de la Montérégie a dû faire faire des travaux dans sa maison et le plafond de la salle de bain est demeuré ouvert et inachevé quelque temps.

 «Mon plafond est resté ouvert pendant un certain temps. J’ai réalisé un matin en voulant me faire couler un bain qu’une boule noire était dans la laine isolante. Je la voyais depuis un bout, mais là, je me suis décidé à l’enlever. Je croyais que c’était un nid qui se formait. Quand je l’ai fait tomber dans un sac à l’aide d’un bâton, je me suis rendu compte que c’était une caméra avec un fil et un genre de clé USB», a raconté la femme en entrevue à TVA Nouvelles.

Cet homme aurait filmé une femme à son insu à Varennes en Montérégie

Cet homme aurait filmé une femme à son insu à Varennes en Montérégie

Comme dans un film

Cette dernière, qui préfère taire son identité, dit s’être sentie comme dans un film devant cette situation à peine croyable. «J’ai appelé la police. J’ai porté plainte. C’est une introduction de domicile en plus de me faire épier chez moi», déplore-t-elle.

Quand elle a regardé ce qui se trouvait sur la petite caméra, la Varennoise a constaté que des images montraient le voyeur en train de se filmer en installant son équipement pour la voir nue. Le suspect est inconnu de la femme. Il ne s’agit pas non plus à sa souvenance d’un des hommes qui a exécuté les travaux dans sa salle de bain.

«Tout le monde a été interrogé, même l’entrepreneur qui a fait les travaux et malheureusement, il ne dit rien à personne», poursuit-elle.

«Je voyais ses yeux»

La femme affirme que le voyeur se serait introduit à plusieurs reprises chez elle, qu’elle avait constaté quelques fois que sa porte bien que barrée semblait avoir été ouverte. Elle demande l’aide du public pour épingler l'individu.

«Il faut qu’il soit identifié, il pourrait faire la même chose aux autres», lance-t-elle.

La Varennoise demeure perturbée par les événements. «Les nuits qui ont suivi, le sommeil venait à la suite d’une fatigue extrême, quand je fermais les yeux, je voyais les siens», souffle-t-elle.

Si vous reconnaissez cet homme, vous pouvez joindre Échec au crime au 1-800-711-1800.