/news/culture

Cancer de la gorge

Décès de Corno: Dominique Michel «très surprise»

Agence QMI

Pour Dominique Michel, il ne fait aucun doute: la regrettée peintre Joanne Corno, emportée mercredi à l’âge de 64 ans par un cancer de la gorge, était une grande artiste.

«Elle avait un talent extraordinaire», a-t-elle dit, jeudi sur les ondes de LCN.

Depuis de nombreuses années, Dominique Michel - qui s’était récemment entretenue avec l’artiste lors de sa venue à Montréal, lui affirmant qu’elle pouvait elle aussi vaincre son cancer - avait succombé aux créations de Joanne Corneau dite Corno.

«J’ai été amoureuse tout de suite de son talent. J’ai acheté beaucoup, beaucoup de ses peintures... C’est à moi que je faisais un cadeau», a-t-elle confié, rappelant qu’à une époque, il était possible de se procurer des toiles en déboursant seulement entre 125 $ et 250 $.<

Au printemps 2015, Corno avait appuyé la grande dame de l’humour dans sa campagne de financement jappuiedodo.com, en peignant en direct de la galerie AKA au profit du Centre intégré de cancérologie de Maisonneuve-Rosemont.

L’annonce de la mort de la Saguenéenne d’origine qui habitait à New York depuis près de 25 ans a grandement étonné Dominique Michel, qui a vaincu un cancer du côlon en 2011.

«Je suis très surprise qu’elle soit décédée... Je ne pensais pas que ce cancer était aussi grave.»

Encore «une jeune fille»

Le départ de Corno ébranle aussi Johanne Fontaine, qui n’a que de bons mots pour celle qui a obtenu une visibilité à l’échelle internationale.

«C’est une grande artiste qui nous a super bien représentés, a confié Mme Fontaine à l’Agence QMI. Ce n’était pas une femme de 64 ans, c’était une jeune de 24 ans tellement elle était comique, remplie de vitalité, de talent, avec un passé, un présent et un avenir très prometteur.»

Selon Johanne Fontaine, qui se bat toujours contre le cancer, on n’oubliera jamais la peintre québécoise.

«C’est quelqu’un qui a laissé sa marque. Elle est éternelle», a-t-elle ajouté.

Ayant eu la chance de rencontrer l’artiste à quelques reprises, Johanne Fontaine a tenu à souligner à quel point Joanne Corneau était rayonnante.

«C’était une jeune fille. C’était une lumière; dynamique, fonceuse, téméraire, pleine de vitalité.»

Dans la même catégorie