/news/currentevents

Des drames et des débats de société

Maxime Deland

 - Agence QMI

CAPTURE D'ECRAN / TVA NOUVELLES / AGENCE QMI

De nombreux cas d’agressions sexuelles présumées ont suscité beaucoup de discussions au Québec en 2016. L’affaire Gerry Sklavounos, les étudiantes agressées dans une résidence de l’Université Laval, le scandale des agressions présumées contre des femmes autochtones en Abitibi: la violence sexuelle faite aux femmes s’est retrouvée au premier plan de l’actualité au cours de la dernière année.

Dans l’affaire Sklavounos, Alice Paquet a accusé le député provincial de l’avoir agressée sexuellement. Elle en a fait la révélation lors d’une vigile organisée à l’Université Laval en soutien aux femmes affirmant avoir été violées. Cette confession publique a eu l’effet d’une bombe et a conduit à l’expulsion de Sklavounos du caucus libéral. À ce jour, bien que l’enquête policière soit terminée depuis peu, le député de 41 ans ne fait encore face à aucune accusation criminelle.

Dans le cas des policiers de la Sûreté du Québec (SQ) soupçonnés d’abus sexuels sur des femmes autochtones dans la région de Val-d’Or, le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a jugé que les preuves étaient trop faibles pour porter des accusations contre ces six agents suspendus à la suite de la diffusion d’un reportage-choc de l’émission «Enquête».

Tragique écrasement

Mais ces événements qui ont soulevé des débats de société ne sont pas les seuls à avoir touché les Québécois. Ils ont été bouleversés par l’écrasement d’avion survenu à la fin mars, aux Îles-de-la-Madeleine, au cours duquel Jean Lapierre, quatre membres de sa famille, le pilote et le copilote, ont perdu la vie. Le coloré chroniqueur politique se rendait aux funérailles de son père lorsque le drame a frappé, à quelques centaines de mètres de la piste d’atterrissage. Il avait 59 ans.

Chaque année réserve aussi son lot de drames en tous genres et de décès dans des circonstances horribles. C’est le cas de Christiane Vadnais, cette femme de 55 ans qui a connu une mort atroce au mois de juin, dans l’est de la métropole. La mère de famille vaquait à ses occupations dans sa cour arrière à l’heure du souper. Sans prévenir, le pitbull du voisin est parvenu à se faufiler par un trou dans la clôture délabrée séparant le terrain de Mme Vadnais à celui de son voisin. Il s’est rué sur la femme et l’a mordue à mort. Son décès a par la suite soulevé les passions et a suscité des débats houleux entre les défenseurs des pitbulls et ceux qui souhaitaient les bannir.

Conséquence: à Montréal, les propriétaires des chiens pitbull ont jusqu'au 31 mars 2017 pour soumettre une demande d’enregistrement afin d’obtenir le permis qui les autorisera à garder leur animal. Aucun nouveau pitbull ne sera toléré dans la métropole.

Tour du monde

Une des nouvelles qui aura fait parler du Québec aux quatre coins du globe a eu lieu à la fin août, lorsque deux jeunes Québécoises ont été arrêtées au terme d’une croisière de rêve. La police les soupçonne, ainsi qu’un complice, d’avoir tenté d’importer 95 kg de cocaïne en Australie. Mélina Roberge et Isabelle Lagacé avaient alimenté leurs comptes Instagram de nombreuses photos d’elles en maillot de bain lors de leurs escales dans des destinations exotiques. Ces clichés et l’histoire entourant les deux meilleures amies ont été repris par des médias de partout dans le monde. À quelques jours de Noël, Isabelle Lagacé a plaidé coupable aux accusations portées contre elle, tandis que Mélina Roberge et a, quant à elle, été citée à procès.

Fugueuses

Le début de l’année 2016 a été marqué par plusieurs fugues au Centre jeunesse de Laval. L’indignation du public et la forte médiatisation de l’affaire a amené la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse, Lucie Charlebois, à mandater un vérificateur dans ce dossier. Dans son rapport, André Lebon a souligné que le problème des fugues dans les centres jeunesse devait devenir une «priorité provinciale». La grande majorité des jeunes fugueuses ont été retrouvées dans les jours ou les semaines suivant leur disparition. Bon nombre d’entre elles étaient sous l’emprise de proxénètes gravitant dans le monde des gangs de rue.

Enfin, un nouveau chapitre a été écrit dans la triste histoire entourant la disparition de Cédrika Provencher avec l’arrestation de Jonathan Bettez, un suspect important dans l’enlèvement et le meurtre de la fillette. Toutefois, l’arrestation de Bettez à Trois-Rivières n’était pas liée au dossier de Cédrika Provencher, mais plutôt à une affaire de pornographie juvénile. Selon ce qu’on a pu apprendre au début décembre, le présumé pédophile de 36 ans aurait consulté des photos et des vidéos où l’on voit des enfants âgés entre trois mois et 12 ans être agressés sexuellement. Bettez fait actuellement face à six chefs d’accusation de possession et de distribution de pornographie juvénile.

Dans la même catégorie