/buzz

Naissance d'un bébé girafe rare au zoo en Angleterre

Agence France-Presse

Un bébé girafe de Rothschild, une espèce particulièrement menacée avec moins de 1600 individus vivant au Kenya et en Ouganda, est né lundi au zoo de Chester, a annoncé l'établissement.

«Tula, maman pour la première fois, a donné naissance au plus précieux des cadeaux de Noël», s'est félicité le zoo sur sa page Facebook, affichant une photo du girafon debout entre les pattes de sa maman.

«Les girafes de Rothschild sont gravement menacées et nous nous réjouissons de la naissance d'un nouveau girafon», souligne dans un communiqué publié jeudi Sarah Roffe, responsable des girafes au zoo, en dénonçant une «extinction silencieuse» de cette sous-espèce, liée à la destruction de leur habitat et la chasse pour leur viande.

Le girafon, dont le sexe et le nom ne sont pas encore connus, mesure déjà plus d'1m80.

«Quand il sera un peu plus habitué à ses longues pattes, il sera présenté aux autres girafes mais pour le moment, il est important que la maman et le bébé passent quelques jours ensemble», a ajouté Sarah Roffe.

Les girafes de Rothschild tiennent leur nom du zoologiste britannique et créateur du musée d'histoire naturelle de Tring (centre de l'Angleterre), Walter Rothschild et sont également appelées les girafes Baringo en référence au lac Baringo, situé au Kenya, où on les trouve. Elles sont également parfois appelées girafes ougandaises, du nom du pays où leur population a diminué de plus de 90% ces 45 dernières années, précise le zoo.

Il ne reste que 1600 individus à l'état sauvage. L'une de ses caractéristiques est l'absence de taches sur les pattes.

En début d'année, les spécialistes des girafes du zoo se sont rendus en Ouganda pour aider à protéger les girafes sauvages dans leur environnement naturel. Il ont participé au tout premier recensement des girafes de Rothschild afin de mieux comprendre les raisons pour lesquelles leur nombre n'augmente pas dans les parcs nationaux.