/news/society

Les Québécois veulent se reprendre en main...et faire de l'exercice!

TVA Nouvelles

À l'approche de la nouvelle année, près d'un Québécois sur trois compte prendre une résolution, selon un sondage Léger du Regroupement pour un Québec en
santé.

L’enquête démontre que plus de la moitié des Québécois (53 %) estiment que la société n’en fait pas assez pour promouvoir les saines habitudes de vie. Pourtant, pour nombre d’entre eux, reprendre sa santé en main semble être une priorité.

Tab 1 sondage

TVA Nouvelles

Faire plus d'exercice (51 %), manger sainement (29 %) et prendre plus de temps pour soi (23 %) figurent au sommet des résolutions les plus populaires.

«On peut éviter autour de sept maladies chroniques et cancers sur dix simplement par le fait de ne pas fumer, de consommer de l'alcool de façon modérée, d'avoir une saine alimentation et de faire de l'activité physique», résume Guy Desrosiers, du Regroupement pour un Québec en santé (RQS).

Tab 2 sondage

TVA Nouvelles

Mais au-delà des bonnes intentions en matière de santé, le plus grand défi consiste à maintenir la résolution tout au long de l'année.

Manque de temps

Par ailleurs, un peu moins de la moitié des personnes sondées (48 %) affirment ne pas tenir leur résolution, soit par manque de motivation ou encore par manque de temps.

Tab 3 sondage

TVA Nouvelles

«Il est malheureux de constater que seulement la moitié des gens tiennent leurs résolutions, particulièrement si celles-ci ont un impact direct sur leur santé, affirme Sylvie Bernier, membre de l'exécutif du RQS.

«En tant que société, il est de notre devoir d'encourager tous les citoyens à opter pour de bonnes habitudes de vie en leur offrant des environnements qui favoriseront les choix sains», ajoute l’ancienne médaillée olympique de plongeon.

Tab 4 sondage

TVA Nouvelles

Notons également que, sans surprise, l'arrêt de la cigarette arrive en tête des priorités chez les fumeurs.

Le sondage a été réalisé par Léger du 12 au 15 décembre 2016 auprès d'un échantillon représentatif de 1030 Québécois de 18 ans ou plus s’exprimant en français ou en anglais.