/news/currentevents

EXCLUSIF | Faille de sécurité majeure au Nouvel An

TVA Nouvelles

Le système de radiocommunications des pompiers et policiers de Montréal a connu une faille de sécurité majeure lors de la soirée du réveillon, alors que des milliers de personnes fêtaient dans les rues de la métropole.

Le SERAM, ce système de communication qui permet aux services d’urgence de communiquer entre eux et leurs répartiteurs, a cessé de fonctionner pendant plus d’une heure. Certaines sources affirment même que la panne aurait duré plus de 90 minutes.

«Soyez assurés que présentement, et depuis la panne, on n’a aucune problématique avec les communications avec nos patrouilleurs», a soutenu Régis Migneault, inspecteur au SPVM.

«C’est un système très efficace», a-t-il ajouté.

La panne majeure choque énormément dans les milieux policiers, tant à la direction, qu’au niveau des patrouilleurs.

L’implantation du système qui a coûté 74 $ M est chaotique. Lorsqu'il tombe en panne, les communications entre la centrale et les policiers sont extrêmement difficiles. Ils doivent même rentrer au poste et prendre des cellulaires pour se parler.

Il ne s’agit pas de la première panne du SERAM. Selon Daniel Cléroux, ex-policier, et expert en déploiement policier, les policiers et les pompiers n’avaient d’autres choix que d’utiliser leur téléphone cellulaire personnel afin de transmettre et échanger des informations. «Quand tu cours après un individu, tu n’as pas le temps de faire un téléphone pour demander de l’assistance», explique-t-il à TVA Nouvelles.

Une panne semblable est survenue à Ottawa, la même soirée.

Selon les informations de TVA Nouvelles, le problème serait causé par une mise à jour du programme qui n’aurait pas été effectuée.

Pour bien fonctionner, une seconde intercalaire doit être ajoutée de façon périodique au programme, afin de compenser la rotation irrégulière de la Terre.

Le système est géré par l’entreprise Airbus DS.

Dans la même catégorie