/news/techno

Une Hyundai complètement autonome

TVA Nouvelles

L'une des grandes tendances de cette année au très attendu Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas: les voitures qui se conduisent totalement seules. À la veille de l’ouverture du CES, où se trouve notre envoyé spécial, ce dernier a eu la chance d’essayer la Hyundai Ionic dans les rues de Las Vegas.

Voici le résultat de son expérience:

Dans ce véhicule, il n’y a pas de grosses caméras apparentes ni de radar monté sur le toit. La douzaine de caméras et de radars sont tous dissimulés.

Une fois en route, l'ingénieur de Hyundai ne touche ni au volant ni aux pédales.

Nous constatons que c'est une adaptation en tant que passager que de se retrouver dans ce véhicule-là, de voir le volant bouger tout seul. Il faut vraiment avoir confiance dans l'équipement!

Alors qu’elle roule sur le Las Vegas Boulevard, la Hyundai Ionic est capable de reconnaître les obstacles, les piétons, les feux de circulation et les panneaux routiers.

En fait, elle se fie aussi aux lignes blanches sur la chaussée. Quand les lignes sont effacées, parfois la voiture devient un peu confuse.

Et en cas d'urgence, on peut toujours compter sur un gros bouton rouge. Il nous a presque servi quand un autobus nous a partiellement bloqué la voie.

L'ingénieur a dû reprendre les commandes, mais la voiture, elle, jugeait que ça passait tout juste.

À vrai dire, nous avons l'impression d'être dans une voiture conduite par un jeune conducteur qui n'a en poche que son permis probatoire. N'importe quel parent d'ado va comprendre ça.

Hyundai l'admet: Las Vegas est un terrain idéal pour tester cette voiture autonome. La tester chez nous, au Canada, en hiver avec la neige et le verglas, ce serait pour l'instant chose impossible.

Alors, nos impressions après avoir essayé cette fameuse voiture: la technologie est franchement impressionnante, mais on constate que ce n'est pas encore tout à fait au point.

En fait, les freinages sont brusques et l'anticipation n'est pas encore à l'échelle humaine. Alors, comme conducteur, on a encore nos places pour quelques années. D'ailleurs, Hyundai ne sait pas encore à quel moment il sera possible de commercialiser la Hyundai Ionic autonome.

-D’après un reportage de Maxime Landry

Dans la même catégorie