/news/world

Le suspect n’était pas sur un vol canadien

Agence QMI

Les autorités canadiennes, de même qu’Air Canada, ont vite rectifié le tir vendredi en assurant que le suspect de la tuerie de l’aéroport de Fort Lauderdale survenu en début d’après-midi n’avait pas de lien avec le Canada, contrairement à ce que des médias américains ont rapporté.

«Nous confirmons pas de dossier passager Esteban Santiago, pas d’arme enregistrée, à bord des vols #FLL», a écrit Air Canada sur Twitter.

L’ambassade du Canada à Washington a, pour sa part, déclaré que «le suspect n’est pas venu du Canada et n’était pas à bord d’un vol canadien».

Puis, Affaires mondiales Canada a aussi affirmé sur Twitter que le suspect n'a pas de lien avec le Canada: «Le suspect de #FortLauderdale ne voyageait pas du Canada et n’était pas sur un vol canadien. Aucun lien avec le Canada».

Ces messages sont venus contredire des informations qui avaient circulé plus tôt dans la journée. Un commissaire de la police locale, en Floride, avait notamment affirmé que le tireur avait été passager sur un vol canadien, sans toutefois préciser le nom de la compagnie aérienne ni l’origine du vol. Par ailleurs, WPLG Local 10, un média de la Floride, avait pour sa part rapporté que le suspect avait voyagé de l’Alaska jusqu’à Minneapolis, puis jusqu’à Fort Lauderdale sur un vol d’Air Canada.

En fin d’après-midi, soit quelques heures après le carnage qui a fait au moins cinq morts et huit blessés dans l’aire de récupération des bagages au terminal 2 de l’aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood (FLL), les autorités n’avaient pas formellement identifié le suspect, se limitant à dire qu’une personne était détenue relativement à cette tuerie et que son arrestation s’était déroulée sans incident. Mais le nom d’Esteban Santiago a circulé dans les médias américains après que le sénateur de la Floride, Bill Nelson, eut dévoilé ce nom.

Selon CBS, l’homme de 26 ans serait originaire du New Jersey. Il a aussi été mentionné dans les médias américains que l’homme avait une carte d’identité militaire sur lui au moment de son arrestation, mais qu’on ne sait pas s’il s’agit bien de sa carte d’identité personnelle ou celle de quelqu’un d’autre.

L’homme avait semble-t-il une arme à feu dans ses bagages. Après avoir récupéré ces derniers, il aurait pris l'arme et serait allé la charger dans les toilettes.

Aéroport fermé

Par ailleurs, Air Canada a indiqué que l’aéroport de Fort Lauderdale «est fermé et les vols annulés pour le reste de la journée» et a mis en place une politique à l’intention des clients qui ont acheté un billet pour un voyage au départ ou à destination de cet aéroport, ou y transitant, ce vendredi ou samedi.

WestJet a précisé que quatre de ses vols sont affectés par la fermeture de l’aéroport floridien. «Pour l’instant, aucun vol ne peut atterrir à FLL, alors nous en avons annulé deux et un troisième a été dérouté vers Montréal. Le quatrième est en attente au sol pour un départ imminent d’Ottawa. Nous travaillons fort pour assurer que nos clients puissent être redirigés le plus tôt possible en sécurité.»

«Nos vols prévus aujourd’hui ont opéré tel que prévu, soit le vol TS945 pour Montréal et le vol TS571 pour Toronto, a de son côté indiqué Air Transat. Nous surveillons la situation de près pour les départs prévus demain (samedi). Veuillez consulter notre site Web pour les horaires des vols.»

Dans la même catégorie