/news/world

EXCLUSIF | «Tout le monde courait, c'était l'enfer!»

TVA Nouvelles

«C’était l’enfer. J’ai pris ma blonde et son petit gars et on s’est mis à courir vers les sorties. Les gens criaient "run for your life" (courez pour avoir la vie sauve)», il y avait une émeute», s’exclame Alexander Schiefke, encore sur l’adrénaline dans les instants qui ont suivi les coups de feu tirés dans l’aéroport de Fort Lauderdale. Selon un bilan préliminaire, au moins cinq personnes ont été tuées.

Le Québécois, qui se trouve à l’aéroport floridien en compagnie de sa conjointe, a raconté en entrevue à LCN comment la panique s’est emparée des voyageurs.

«Tout le monde courait et était en panique, il y avait des enfants qui braillaient, même le personnel était en panique», relate-t-il.

M. Schieflke était assis au terminal 2, où sont installées notamment les compagnies Delta et Air Canada, lorsque les événements sont survenus. Il y avait foule à toutes les portes, tous les sièges étaient occupés. Les enfants «jouaient avec leur iPad».

«C’est arrivé près du point de contrôle des bagages, pas trop loin de nous. Les pompiers et les policiers ont été pas mal vite [à intervenir]», témoigne-t-il, en félicitant le personnel pour la qualité de son intervention. «Ça paraît qu’ils sont habitués de vivre ce genre de situation aux États-Unis et qu'ils ont de la formation.»

Le Québécois a expliqué que des membres des forces de l’ordre se sont placés entre le terminal et un groupe de passagers évacués sur le tarmac, dont il faisait partie.

«Ils semblent avoir maîtrisé la situation», dit-il, toujours soufflé par les émotions, au moment où les passagers évacués recevaient l’ordre de réintégrer le terminal. «Oh, my God!»

#fortlauderdale

Une vidéo publiée par Gene Messina (@gmessina121) le

Dans la même catégorie