/news/currentevents

Meurtre de Mylène Laliberté: un homme de 21 ans arrêté

TVA Nouvelles

Maxime Aubin, 21 ans, a été arrêté dimanche en fin d'avant-midi en lien avec le meurtre de Mylène Laliberté, à Saint-Lin-Laurentides. 

Il est l'ex-ami de coeur de la victime, une jeune femme de 24 ans retrouvée assassinée dans son appartement de Saint-Lin-Laurentides vendredi soir.

Décrit comme un être très jaloux et violent par des proches de la victime, l'ex-ami de cœur de la jeune femme de 24 ans sera interrogé plus tard dimanche.

Rencontré par TVA Nouvelles, le père de la victime n'a jamais été mis au courant de cette relation malsaine et des problèmes de violence conjugale que sa fille subissait. Il a rencontré seulement une fois l'ex-ami de cœur de sa fille. Marcel Laliberté espère que la personne qui a commis ce geste en paie le prix pour le reste de ses jours.

 Maxime Aubin était toujours hospitalisé au moment de son arrestation. Il s'était infligé des blessures alors qu'il était activement recherché par les policiers.

Message troublant

À la suite de la découverte du corps de la victime dans le sous-sol d’un triplex de la place Mario, les enquêteurs ont ratissé le secteur afin de le retrouver.

Il aurait trouvé refuge chez un ami selon nos informations avant d’être admis dans un centre hospitalier puisqu’il s’est infligé des blessures.

D'ailleurs, Maxime Aubin avait écrit un message peu de temps après la séparation du couple sur sa page Facebook.

«Seulement besoin de 2 cagoule (sic) et 2 gun (sic), le plan parfait pour s'évader d'ici refléchir a (sic) quoi sa (sic) sers (sic) de doute (sic) façon il (sic) n'ont plus rien a (sic) perdre.»

Une femme sans histoire

Bénévole hors pair et très impliquée, Mylène Laliberté œuvrait dans divers groupes communautaires de sa région.

Il y a un mois, elle aurait expulsé son ex-conjoint de son logement. Des proches ont admis qu’elle avait été victime de violence conjugale sans toutefois porter plainte.

Plusieurs amis et membres de sa famille lui ont rendu un vibrant hommage sur sa page Facebook.

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie