/regional/saguenay

Nouvelle chaire sur la tordeuse des bourgeons de l'épinette

Une nouvelle chaire de recherche à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) se penchera sur les problématiques liées à la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

La chaire, qui bénéficie d’un investissement de plus de 3,5 millions $ sur cinq ans, a pour objectif d’en apprendre davantage sur la croissance de l’épinette noire ainsi que sur l’influence de la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

Cet insecte est le plus destructeur pour les conifères dans l’est de l’Amérique du Nord.

Parmi les partenaires du projet, Produits forestiers Résolu s’implique et accorde un financement de 1,15 million $. Pour l’entreprise, il est essentiel de trouver des solutions aux problèmes qui affectent la forêt boréale et l’industrie forestière.

«La forêt boréale soutient la majorité des 60 000 emplois directs et indirects dans la province, a souligné le président et chef de la direction de Résolu, Richard Garneau. Ça en fait du monde qui travaille et des bénéfices économiques.»

L’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette affecte près de quatre millions d’hectares de forêt au Québec.

Dans la même catégorie