/finance/homepage

Des entreprises se mobilisent pour accroître le recyclage

TVA Nouvelles

capture d'écran TVA Nouvelles

L’usine d'Arbec à Port-Cartier, sur la Côte-Nord, produit des milliers de tonnes de résidus chaque année. Elle les utilisera bientôt pour produire du biocarburant dans une usine actuellement en construction.

Voilà un exemple de projet qui correspond bien aux objectifs de l'économie circulaire. «L'économie circulaire, c'est une économie idéale où toutes les matières circulent en boucle. Il y a moins d'extraction de ressources naturelles et moins d'élimination de matières résiduelles», soutient Vincent Carbonnelle, coordonnateur de la Table de concertation en gestion des matières résiduelles.

La MRC de Sept-Rivières entreprend donc une démarche pour créer des synergies entre entreprises et institutions pour la gestion et la valorisation des matières résiduelles. Une subvention de 126 000 $ a été octroyée par Recyc-Québec pour favoriser ce projet.

«Ici, on est éloigné des grands marchés. Donc, le défi c'est de fonctionner avec des intervenants locaux, et susciter cet esprit d'entrepreneuriat afin que des projets de récupération et de valorisation voient le jour», ajoute M. Carbonnelle.

L'un de ces projets qui fait l'objet d'une étude de faisabilité vise la valorisation de dormants de chemin de fer, comme l'explique le directeur de l'Institut technologique en maintenance industrielle: «Annuellement, plusieurs dizaines de milliers de dormants de chemin de fer sont éjectés des compagnies ferroviaires qui sont sur la Côte-Nord. Initialement, ils sont expédiés à l'extérieur et brûlés dans des cimenteries en dehors de la région. Ça fait beaucoup de camionnage et de transport de matières qui doivent sortir de la région. Nous, on essaie de voir si localement, il n'y aurait pas moyen de revaloriser ces dormants de chemin de fer et qu'une entreprise du milieu puisse en bénéficier.»

Ce bois pourrait être utilisé comme source d'énergie ou pourrait permettre l'extraction d'huiles, deux technologies qui seront entre autres analysées.

Non seulement ces projets permettent de créer des emplois, mais aussi de réduire les coûts de gestion de matières résiduelles.

Dans la même catégorie