/news/culture

L'acteur Miguel Ferrer est mort

Nikki Nelson/WENN.com

Miguel Ferrer s'est éteint. Le comédien de 61 ans, connu aujourd’hui pour son rôle dans NCIS : Los Angeles, a perdu sa bataille contre le cancer.

L’auteur-producteur de la série, R. Scott Gemmill, lui a immédiatement rendu hommage sur le site People.com. « Aujourd’hui, NCIS : Los Angeles a perdu un membre de sa famille bien-aimée, a-t-il écrit. Miguel était un homme incroyablement talentueux, qui possédait une présence dramatique unique, un sens de l’humour aiguisé, et une générosité sans égal. Nous pensons à sa femme, Lori, ses enfants et sa famille. Il nous manquera énormément. »

Miguel Ferrer avait commencé à jouer dans NCIS – dans le rôle d’Owen Granger – en 2012, et il s’était accroché à son rôle malgré ses problèmes de santé récents.

Fils du comédien Jose Ferrer et de la chanteuse Rosemary Clooney – la tante de George Clooney – il était aussi connu pour son rôle du médecin légiste cassant Albert Rosenfeld dans la série «Twin Peaks», dans laquelle il fera une dernière apparition ce printemps, à l’occasion de sa très attendue troisième saison. Au cinéma, c’est son rôle de Bob Morton qui l’avait fait connaître dans Robocop en 1986.

Évidemment, R. Scott Gemmill n’est pas le seul à avoir rendu hommage au comédien – qui s’était aussi amusé à écrire des comics dans les années 80 et 90. Mark Frost, le co-créateur de Twin Peaks, est passé par les réseaux sociaux pour rappeler le lien unique qu’il entretenait avec son vieil ami. « La famille pleure un de ses membres : je viens d’apprendre la disparition de Miguel Ferrer. Envoyez, s’il vous plaît, vos condoléances à sa femme et à sa famille. Nous nous étions rencontrés en 1974. Nous avions commencé dans la même série. Un talent énorme, un homme incroyable. J’ai adoré écrire pour lui et travailler avec lui. Trop tôt, trop tôt, trop tôt », a-t-il partagé avec ses lecteurs.

Edgar Wright, le réalisateur de Scott Pilgrim, a aussi rendu hommage à l’une de ses idoles. « Repose en paix, Miguel Ferrer. Mémorable dans tellement de rôles, de Twin Peaks à Robocop. ”J’adore ce mec !” », a-t-il écrit en rappelant l’une des répliques du comédien dans le film de Paul Verhoeven.

Éternel second rôle, Miguel Ferrer aura marqué, par son charisme unique, de nombreux spectateurs qui, aujourd’hui, sont un peu démunis de le savoir parti, « trop tôt », comme le rappelait Mark Frost.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.