/news/world

Le Chili déclare l'état de catastrophe naturelle

Agence France-Presse

Le gouvernement chilien a déclaré vendredi l'état de catastrophe naturelle dans le centre du pays, frappé par de violents incendies qui ont déjà détruit plus de 35 000 hectares.

«J'ai demandé au ministre de l'Intérieur de déclarer les zones affectées (...) en état de catastrophe naturelle», a écrit la présidente Michelle Bachelet sur Twitter.

Cette mesure concerne la région d'O'Higgins et de Maule, située au milieu de ce pays tout en longueur, coincé entre les Andes et le Pacifique.

L'état d'urgence agricole a également été décrété dans des zones où des agriculteurs ont vu leurs champs dévorés par les flammes.

L'état de catastrophe naturelle et d'urgence agricole permet de déployer des secours supplémentaires et l'accès à des aides de l'État.

Les fortes températures que connaît actuellement cette partie du pays favorisent la propagation des incendies.

La semaine dernière, le gouvernement chilien avait décrété «l'état d'exception pour catastrophe» sur le territoire de la commune de Valparaiso, en raison d'une série d'incendies de forêt.

Plusieurs incendies ont éclaté en raison d'une sécheresse persistante, de températures élevées et d'un vent fort venu du Pacifique, auxquels s'ajoutent les difficultés résultant de la topographie particulière de la ville, composée et entourée de 44 collines.

Le 2 janvier, les flammes y ont détruit plus de deux cents habitations et blessé une vingtaine de personnes.