/news/culture

Hollywood retient son souffle avant les nominations aux Oscars

Hollywood retenait son souffle mardi avant la révélation des finalistes pour les Oscars, avec «La La Land» ou «Moonlight» parmi les favoris et Isabelle Huppert peut-être dans la course.

Après deux années où les acteurs sélectionnés pour les premiers ou seconds rôles féminin comme masculin étaient tous blancs, les observateurs attendent aussi de voir si les membres de l'Académie ont diversifié leurs choix.

Le suspense sera levé lors d'une annonce qui sera diffusée au petit matin à Los Angeles (5H18 locales) et, pour la première fois, retransmise en streaming sur internet.

Les experts du secteur prédisent que la comédie musicale romantique de Damien Chazelle «La La Land» - qui a raflé un record de 7 prix aux Golden Globes - va également triompher lors de la soirée des Oscars du 26 février, apogée de la saison des prix à Hollywood.

Elle est en tête des pronostics du site spécialisé dans les prix du cinéma américain Goldderby.com dans la catégorie meilleur film.

Mais cette ode à Hollywood dansée et chantée par Emma Stone et Ryan Gosling fait face à une dure compétition de la part de «Moonlight», sur le passage à l'âge adulte d'un jeune garçon noir homosexuel, et «Manchester by the Sea», sur un homme hanté par un drame (Casey Affleck) et soudainement forcé de s'occuper de son neveu.

Le film de science-fiction «Arrival», de Denis Villeneuve, une épopée se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale, «Tu ne tueras point», de Mel Gibson, «Lion», sur la quête identitaire d'un Indien adopté en Australie, ou encore le film biographique sur des femmes scientifiques noires «Les figures de l'ombre», font aussi partie des titres pressentis dans la sélection.

Chez les acteurs, Casey Affleck, Ryan Gosling et Denzel Washington, qui joue un père de famille amer dans «Fences», mènent les pronostics pour la statuette.

Côté comédiennes, Emma Stone devrait décrocher une nomination et rivaliser notamment avec Natalie Portman, interprète magistrale de la veuve du président assassiné John F. Kennedy dans «Jackie».

Isabelle Huppert, primée aux Globes pour sa performance de femme violée qui se met à traquer son agresseur dans «Elle», pourrait faire partie des finalistes, tout comme Amy Adams, linguiste confrontée à des extra-terrestres dans «Arrival».

«Isabelle Huppert sera certainement nommée et a une bonne chance de gagner» l'Oscar, estime Tom O'Neil, l'un des responsables de Goldderby.com.

«Les votants aiment montrer comme ils sont sophistiqués en incluant les vedettes de quelques films en langue étrangère à l'instar d'Emmanuelle Riva dans "Amour" (en 2013) et Marion Cotillard dans "La Môme" (2008) et "Deux jours, une nuit" (2015)», souligne-t-il.

Si elle l'emportait, Isabelle Huppert serait la troisième actrice française à réaliser cet exploit après Marion Cotillard, donc, et Simone Signoret («Les chemins de la haute ville», 1959). Quatrième si l'on inclut l'actrice américaine née en France Claudette Colbert («New York-Miami», 1934).

D'après Tom O'Neil, après deux ans de polémique, il faut par ailleurs s'attendre «à ce que les membres votant aux Oscars aient fait un effort extraordinaire en faveur de la diversité avec des nominations attendues pour "Moonlight", "Les figures de l'ombre", "Fences" et d'autres encore».

Pour lui, il y a deux artistes qui devraient immanquablement figurer parmi les finalistes: Viola Davis («Fences») et Mahershala Ali («Moonlight»).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.