/news/politics

Me Lucie Joncas devient procureure en chef

Geneviève Lajoie | Agence QMI

sources journalistiques

Simon Clark/Agence QMI

Accusé de partialité, le procureur en chef de la Commission d'enquête sur la protection des sources journalistiques démissionne.

«Certains doutes ont été soulevés à mon sujet et, même si ces doutes n'ont aucun fondement juridique, je prends la décision de me retirer de mes fonctions de procureur en chef. Je souhaite, par cette décision, éviter que ma participation à la Commission puisse mettre en doute, de quelque façon que ce soit, l'intégrité de ses travaux», a déclaré lundi Me Bernard Amyot, dans un communiqué de presse.

Plus tôt lundi, la Fédération professionnelle des journalistes (FPJQ) avait réclamé sa récusation en raison de ses prises de position passées.

Dans un texte paru en 2008, il critiquait vertement le travail du chroniqueur Patrick Lagacé, au centre du scandale d'espionnage journalistique. «Il n’est ni journaliste ni analyste, mais s’arroge tout de même le droit de faire la morale à tout le monde», écrivait Me Amyot dans les pages du journal «The Métropolitain».

C'est Me Lucie Joncas qui prendra la relève comme procureure-chef de la Commission Chamberland.

Dans la même catégorie