/news/currentevents

Un enfant de 7 ans attaqué par un pitbull

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Une nouvelle attaque impliquant un chien de type pitbull est survenue dans la région de Montréal, et un enfant est la victime.

Le garçon de seulement 7 ans a été mordu dimanche matin, vers 10h, dans une résidence de la rue Melrose, dans l'arrondissement Verdun, par un chien de type pitbull, selon des confirmations obtenues par TVA Nouvelles auprès de l'arrondissement et d'Animex, l'organisme responsable du contrôle animalier dans ce secteur.

L’enfant a subi des blessures au visage. Il a été hospitalisé par ambulance et a obtenu son congé.

«Sa vie n’est pas en danger, mais malheureusement il va vivre avec les séquelles de l’attaque pour le restant de ses jours», a indiqué à TVA Nouvelles le maire de l’arrondissement de Verdun, Jean-François Parenteau.

Le petit a eu des points de suture au bas du visage à l’intérieur et à l’extérieur de la bouche.

Le chien dont le nom est Rocco a été confié au service de contrôle animalier et il a été euthanasié lundi en journée, et ce, à la demande du propriétaire. Celui-ci s’est expliqué en entrevue téléphonique à TVA Nouvelles. Il a dit être bouleversé à la suite de l’attaque qui a blessé le garçon de sa conjointe.

«Ce chien-là, depuis que je l'ai eu, il n'a jamais montré un signe de méchanceté, a déclaré James Maxime Pilon, qui est également le copain de la mère du garçon. Jamais, pas une fois. Le soir d'avant, le chien était couché avec le petit dans mon lit.»

L’animal est un jeune pitbull de trois ans, qui n’était pas stérilisé. Des examens seront menés afin de vérifier s'il n'avait pas la rage ou d’autres maladies.

Le chien avait une médaille et était donc enregistré auprès de la Ville.

Le maire de Verdun précise qu’il y a eu trois autres attaques de pitbull au cours des trois dernières années dans son arrondissement.

«Le règlement de la Ville de Montréal est pertinent pour gérer ce type de chien dans un milieu urbain», ajoute M. Parenteau.

La chef de l’opposition officielle, Valérie Plante, juge de son côté que le règlement de la Ville ne fonctionne pas. «Ce n’est pas une race de chien ou un type de chien auquel il faut s’attaquer, mais au comportement des propriétaires. C’est là-dessus que Denis Coderre est passé à côté de la ‘’track’’», a dénoncé Projet Montréal.

Le maire Denis Coderre croit que cette attaque montre que l'adoption du règlement sur le contrôle des animaux était justifiée.

«Il y a une réalité de comportement au niveau des pitbulls et c'est à cause de ça qu'il y avait une nécessité de faire ce règlement-là», a-t-il indiqué en point de presse lundi.

«Le règlement, ce n'est pas juste une gestion au niveau des chiens dangereux, ajoute le maire Coderre. C'est pour s'assurer qu'il n'y ait plus ce type de chien sur notre territoire. C'est encore un pitbull. On pourra me servir toutes sortes de balivernes, comme quoi je n'aime pas les chiens. Non, j'adore les chiens, mais je veux m'assurer que monsieur et madame tout le monde soient dans un environnement sain».

La SPCA réagit

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) a réagi par voie de communiqué en milieu d’après-midi et confirme l’euthanasie de Rocco.

«Hier, notre refuge a reçu un chien nommé Rocco qui a été impliqué dans un incident de morsure à Verdun. La SPCA de Montréal souhaite un prompt rétablissement à la jeune victime. Nous sommes en mesure de confirmer que Rocco était un chien mâle non stérilisé ; nous n’avons aucune information concernant son historique médical et comportemental - à l’exception qu’il s’agissait d’un chien qui manquait d’exercice. En raison de cet incident, il a été jugé non-sécuritaire de remettre Rocco en société, et il a donc été euthanasié de façon humanitaire.»

Dans la même catégorie