/news/currentevents

Le SPVQ frappe pour vente illégale de cannabis médical

Elisa Cloutier | Agence QMI

Après le démantèlement de la boutique Weeds au mois d’août dernier, l’Unité des stupéfiants de la police de Québec a effectué mercredi une perquisition à la clinique de cannabis médical la Croix verte.

Une dizaine de policiers se sont rendus à la clinique, située au 218 rue Saint-Vallier Ouest, peu après 11 h, mercredi avant-midi, pour faire cesser les opérations.

Lors de son ouverture le 25 octobre dernier, le copropriétaire Mike Sandev avait admis en entrevue au Journal que ses activités étaient illégales, mais «légitimes». Rappelons que Santé Canada considère comme illégaux les commerces qui ne sont pas autorisés à vendre du cannabis à des fins médicales.

«Dans les moments qui ont suivi (l’ouverture) nous avons ouvert une enquête étant donné qu’on avait l’information qu’il y avait possiblement de la vente de cannabis», a expliqué le porte-parole du SPVQ, David Poitras.

En début d’après-midi, les enquêteurs étaient à démonter les derniers meubles du local, presque complètement vide.

«Le but est d’enrayer le trafic de stupéfiants qu’il y avait à cet endroit-là, les stupéfiants étant le cannabis et ses produits dérivés», a-t-il ajouté.

Arrestations

Des arrestations ont été effectuées lors de la perquisition, mais il n’a pas été possible de savoir combien de personnes ont été appréhendées ni si les propriétaires Shantal Arroyo et Mike Sandev en font partie. Des comparutions pourraient donc avoir lieu au cours des prochains jours. La date sera déterminée à l’issue de l’enquête. Aucun client n’a été visé.

Aucun bilan du matériel saisi n’était disponible au moment d’écrire ces lignes.

La Croix verte, spécialisée en produits dérivés du cannabis, offre notamment des suppositoires, des crèmes, des sels de bain, des tisanes, de la nourriture, des huiles ou des feuilles à fumer.

La clinique a pignon sur rue à Montréal depuis deux ans.

Aucun membre du personnel n’a voulu émettre de commentaires.