/news/society

Leurs vacances gâchées à cause d'un passeport non réglementaire

Une petite famille qui devait prendre l'avion lundi à l'aéroport Montréal-Trudeau pour des vacances à Cuba a dû rebrousser chemin juste avant l'embarquement parce que le passeport de son enfant n'était pas réglementaire.

Stéphanie Sauvageau, Mikaël Bouvier et leur fillette de 3 ans devaient aller passer une semaine de vacances dans le Sud. Toutefois, leur voyage est tombé à l'eau en raison d'une formalité: le passeport de la petite avait été signé.

Le passeport en question a été présenté à plusieurs reprises notamment lors de l'enregistrement et à la sécurité. C'est toutefois quelques minutes avant le départ, lors de l'embarquement, qu'une employée d'Air Canada a remarqué le problème.

«On nous a dit "Le passeport de votre jeune fille a été signé et vous ne devez pas le signer". Je n'avais jamais eu connaissance de ça. Ils ont dit "Vous ne pouvez pas monter dans l'avion"», raconte Michaël Boivin.

Un superviseur est arrivé et a répété exactement la même chose. «Si votre fille avait fait la signature, on aurait pu faire quelque chose ou même si elle avait fait un "barbeau"», ajoute le père.

Sur le formulaire de demande pour un passeport de Service Canada, on indique pourtant qu'un enfant de moins de onze ans ne peut pas signer un passeport.

M. Bouvier reconnaît la faute, mais aurait aimé qu'Air Canada lui indique dès l'enregistrement des bagages que le passeport de sa fille n'était pas valide, lui qui a déjà voyagé avec Magaly sans problème.

«J'aurais pu appeler un proche. On n'aurait pas passé un voyage en famille, mais au moins, j'aurais pas perdu tout cet argent-là. J'aurais pu aller là avec ma copinet et on aurait fait garder ma petite par ma mère», raconte-t-il.

L'avocat spécialisé en droit de l'immigration Stéphane Handfield s'interroge sur le fait qu'aucun autre employé n'ait soulevé de doute sur le passeport avant l'embarquement. 

«Je trouve ça un peu curieux qu'une fois que cette famille se trouve à embarquer sur l'avion que l'agent de bord décide d'elle-même que le passeport ne serait pas valide», de dire Me Handfield.

Du côté d'Air Canada, on explique porter une attention particulière parce que l'entreprise doit payer des amendes si des passagers sont arrêtés avec un passeport qui n'est pas réglementaire.

Un agent de voyages rencontré par TVA Nouvelles croit que les chances de se faire rembourser, même en partie, sont faibles étant donné que le siège n'est plus revendable.

M. a perdu 1800 dollars et souhaite que son exemple serve. «Il y a au moins une douzaine de personnes qui, d'après moi, on va avoir sauvé leur voyage comme ça. Il y en a beaucoup aussi qui ont réussi à passer le passeport signé», conclut-il.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.