/news/society

Un accident de cheerleading aux graves conséquences

TVA Nouvelles

Un homme de 30 ans a été victime d’un bête accident, il y a 10 mois, lors d'une pratique de cheerleading dans un local de Montréal, et les conséquences sont graves pour lui.

«J'ai atterri sur le cou, raconte Jarrel. J'ai cassé deux vertèbres.»

Paralysé quelques semaines, il a pu recommencer à marcher, mais de façon limitée. Après quelques minutes debout, il s'épuise.

«Malgré que c'est morbide un peu, j'étais tellement content de juste pouvoir ouvrir les yeux, voir ma mère, voir mes amis. J'ai pu revoir du cheerleading très tôt, je pense que c'est la raison pourquoi je suis là.»

Présent a une compétition de cheerleading samedi, au PEPS de l'Université Laval réunissant un peu plus de 1000 athlètes, Jarrel garde le sourire.

«Je suis un peu nostalgique, il faut le dire (...) Ça se peut et même j'aimerais retourner en faire, mais c'est clair que je devrais retourner m'entraîner, juste pour moi, juste pour être capable de retrouver ma passion!»

Jarrel n'est pas le seul à s'être blessé en pratiquant ce sport. Le nombre de blessures a triplé ces 20 dernières années, en raison de la hausse de sa popularité, mais également en raison de la complexité des chorégraphies.

Près de 3 blessés sur 10 sont victimes de commotion cérébrale.

Dans la même catégorie