/news/currentevents

Attaque de pitbull à Québec: des voisins étaient inquiets

TVA Nouvelles

L’attaque d’un pitbull contre son maître samedi après-midi dans un logement des habitations Sainte-Geneviève, à Québec, a nécessité une importante mobilisation de la part des autorités.

«C'est un cas assez exceptionnel, celui qui nous préoccupe aujourd'hui, a expliqué Stéphanie Gaudreault, porte-parole de la Ville de Québec. Les maîtres-chiens ont dû intervenir, les maîtres-chiens du Service de police de Québec, pour s'assurer que tous les employés qui intervenaient étaient en sécurité parce que l'animal était effectivement agressif.»

Une opération policière qui a forcé l'évacuation d'une partie de l'immeuble.

Ça aura pris près de trois heures samedi afin de maîtriser le pitbull et le sortir de l'appartement.

«Présentement, il est au refuge des Fidèles moustachus, tel que le veut la procédure, poursuit Mme Gaudreault. Il sera maintenu à cet endroit jusqu'à son évaluation.»

Une évaluation qui déterminera son niveau de dangerosité.

«C'est sûr que ça peut aller jusqu'à l'euthanasie de l'animal, mais il y a différentes choses qui peuvent arriver: le port de la muselière, il y a différentes mesures», ajoute-t-elle.

Dans l'immeuble, certains voisins ont peur du pitbull, mais refusent de nous le dire à la caméra par crainte de représailles du propriétaire.

«On considère qu'on ne doit pas tolérer que les citoyens vivent dans la peur, soutient Denis Pelletier, directeur général de la SPA de Québec. S'ils constatent qu'un chien près de chez eux peut constituer un danger, ils devraient le signaler aux autorités compétentes.»

La Ville de Québec confirme d’ailleurs qu’elle n’a reçu aucune plainte liée à cette adresse et à cet animal.

Sorti du centre hospitalier, le propriétaire de l'animal a refusé de nous parler, mais nous a fait savoir qu'il était bien présent dans son appartement.

Dans la même catégorie