/regional/montreal/montreal

Train électrique: Projet Montréal s'adresse à Ottawa

Marie Christine Trottier | Agence QMI 

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Avant de confirmer quel sera l’apport du fédéral dans le projet de Réseau électrique métropolitain (REM), Projet Montréal demande à Ottawa de tenir compte des recommandations du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE).

«Nous souhaitons mettre en place le meilleur réseau de transport à Montréal et, pour ce faire, nous avons le devoir de prendre en compte les recommandations visant à améliorer le projet», affirme Valérie Plante, la chef de Projet Montréal, dans une lettre écrite au premier ministre Justin Trudeau le 27 janvier dernier.

Cette lettre a été envoyée une semaine après la publication du rapport du BAPE. Mme Plante y demande «de prendre des décisions basées sur des faits» et d’étudier adéquatement le rapport qui critique de nombreux aspects du projet de train électrique de près de 6 milliards $.

Améliorer l'offre

Selon Mme Plante, le projet de REM «ne répond pas de façon satisfaisante» aux besoins en transport en commun à Montréal.

Elle souligne que ce projet de train électrique ne soulagera pas les problèmes d’achalandage de la ligne orange du métro et qu’il n’améliorera pas l’offre de transport dans les quartiers mal desservis par le transport en commun.

«Tout investissement massif dans le transport collectif montréalais devrait améliorer la mobilité des résidents de quartiers enclavés», souligne-t-elle.

Pour sa part, Québec a déjà signifié qu'il ira de l'avant avec le projet.

Dans la même catégorie