/news/politics

Gouin : «Si on le désirait, on pourrait le reprendre», dit Lisée

Charles Lecavalier

 - Agence QMI

Collaboration speciale

Jean-François Lisée affirme que si le Parti québécois le désirait, il pourrait reprendre la circonscription de Gouin, laissée vacante par Québec solidaire avec le départ de Françoise David.

Le chef du Parti québécois se donne jusqu’à la mi-février pour réfléchir à la question. «Si on le désirait, on pourrait la reprendre, y être compétitif. La question qu’on se pose, c’est: est-ce qu’on le désire dans le cadre de la convergence», a lancé le chef péquiste mercredi, lors du point de presse de clôture du caucus présessionnel du PQ à Montréal.

Dimanche, le parti de gauche avait invité Jean-François Lisée à présenter un candidat lors de l’élection partielle. «Nous convenons que tous ne voient pas la convergence de la même façon. Mais on doit s’entendre sur une évidence, il n’y a pas de fédéraliste à battre dans Gouin», disait le co-chef de Québec solidaire Andrés Fontecilla dans un communiqué de presse.

Le nom de l’ancien candidat à la chefferie du PQ Paul St-Pierre Plamondon circule pour se présenter dans le comté représenté jusqu’à tout récemment par Françoise David, qui a annoncé son retrait de la vie politique début janvier.

«Il n’est pas le seul. Depuis le départ de Françoise, on a eu plusieurs bonnes candidatures. Gouin est un comté qui a été représenté par le PQ pendant de longues années entre autres par Nicolas Girard», a dit M. Lisée.

Le défi de Québec solidaire justifie que le PQ soit présent dans Gouin, reconnaît M. Lisée. «Mais on trouve très important d’envoyer des signaux d’ouverture et d’avoir l’air de se chamailler entre souverainistes. Il y a de bons arguments dans les deux sens», a-t-il ajouté.

Il affirme que la décision de Gabriel Nadeau-Dubois de se présenter ou non pour QS dans Gouin n’entre pas en ligne de compte dans le calcul du PQ. «Je pense qu’on va prendre une décision avant que Gabriel ne se décide», a-t-il lancé.

Dans la même catégorie