/news/politics

Trudeau défend l'intervention de son bureau auprès de Fox News

Dominique La Haye \ JdeQ

 - Agence QMI

Le premier ministre Justin Trudeau a défendu la décision de son bureau d’interpeller la chaîne américaine Fox News pour qu’elle retire une information erronée diffusée sur Twitter relativement à l’attentat de Québec.

«C’est pour s’assurer que les nouvelles soient justes. Je pense que c’est important de mettre l’accent sur ce qui s’est véritablement produit à la ville de Québec et de penser aux leçons que nous avons besoin d’en tirer», a déclaré le premier ministre à l’entrée de la réunion hebdomadaire de son caucus, mercredi matin.

La directrice des communications du premier ministre, Kate Purchase, a écrit mardi au coprésident du réseau américain, Bill Shine, affirmant que la chaîne entretenait la «peur et de la division» au sein de la population. Elle faisait référence au fait que Fox News avait indiqué sur Twitter que le suspect de l’attentat de Québec était d’origine marocaine.

La chaîne de nouvelles a toutefois depuis retiré son gazouillis après avoir reçu la lettre du bureau du premier ministre.

Si le gouvernement Trudeau n’a pas hésité à critiquer Fox News, il est en revanche resté silencieux lorsqu’un porte-parole de la Maison-Blanche s’est servi de l’attentat dans une mosquée de Québec pour justifier sa décision controversée d'interdire l'entrée aux États-Unis de ressortissants de sept pays musulmans.

Sean Spicer avait déclaré que l’attaque terroriste de Québec est «un terrible rappel de la raison pour laquelle nous devons rester vigilants et pourquoi le président prend des mesures pour être proactif plutôt que réactif».

Au cours de la fin de semaine, le président Donald Trump a signé un décret qui interdit aux ressortissants de sept pays musulmans d’entrer aux États-Unis pour une période de trois mois.

Le chef par intérim du Bloc québécois, Rhéal Fortin, a reproché à la Maison-Blanche de faire un «amalgame». Il estime que le gouvernement Trudeau doit «durcir le ton» tout en restant «diplomatique» envers la nouvelle administration américaine.

«Les valeurs québécoises comme les valeurs canadiennes doivent être réaffirmées avec autorité, avec diplomatie aussi. Faut éviter les dérapages encore une fois», a-t-il lancé.

La candidate dans la course à la direction du Parti conservateur, Lisa Raitt, est pour sa part d’avis que le bureau du premier ministre devrait se préoccuper d’abord des enjeux qui préoccupent les Canadiens avant de s’en prendre aux nouvelles américaines.

Nous avons une situation sérieuse au Nouveau-Brunswick maintenant avec la crise du verglas, nous avons un exode des emplois au pays, nous avons eu une tragédie terrible à Québec, alors pourquoi chercher la bagarre avec les médias américains? Pourquoi ne pas mettre l’accent sur les Canadiens?s», a-t-elle soutenu.

Dans la même catégorie