/regional/montreal/montreal

Protection des sources journalistiques: premières audiences en février

JOEL LEMAY/24H MONTREAL/AGENCE QMI

La Commission d’enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques a annoncé, mercredi, qu’elle tiendra ses premières audiences les 21 et 22 février prochains.

Dans un communiqué, la Commission a rappelé que toute personne désireuse de demander un statut de participant ou d’intervenant à jusqu’à 10 février pour ce faire. Puis, les différents requérants pourront partager leurs observations sur les travaux de la Commission lors des deux journées d’audiences prévues en février.

Les audiences publiques à proprement dîtes débuteront, quant à elles, au printemps prochain. Cette première phase devrait durer entre quatre et cinq semaines, a précisé la Commission.

La Commission a été mise sur pied par le premier ministre Philippe Couillard dans la foulée de l’affaire Lagacé, qui avait permis d’identifier une dizaine de journalistes victimes de mandats de la cour permettant aux policiers du Service de police de la Ville de Montréal et la Sûreté du Québec d’épier leurs registres d’appels, voire de les mettre sous écoute. Ces révélations avaient suscité un tollé et entraîné des questions sur la protection des sources journalistiques.

Le procureur en chef de la Commission d’enquête, Me Bernard Amyot, a renoncé à son poste à la fin janvier, un mois après sa nomination, en raison de propos tenus par le passé. Il a été remplacé par Me Lucie Joncas.

Le rapport final de la Commission doit être remis au gouvernement d’ici le 1er mars 2018.

Dans la même catégorie