/regional/montreal/montreal

Les commerçants parlent d’un «mal nécessaire»

Marie Christine Trottier | Agence QMI

 - Agence QMI

D'importants travaux débuteront à la fin de 2017 pour rénover la Plaza Saint-Hubert, une nouvelle que les commerçants accueillent d’un bon œil.

Les travaux se poursuivront jusqu'en 2021 afin de transformer complètement la Plaza. La marquise, construite en 1984, sera allégée. À terme, elle sera plus claire et moins inclinée afin de dégager le deuxième étage des façades. Près de la moitié du budget de modernisation de 50 millions $ sera consacré au remplacement de cette marquise.

Des places publiques seront également aménagées, notamment devant le Bain Saint-Denis. De larges trottoirs viendront aussi faciliter la circulation des piétons.

Ces travaux prévoient aussi de remplacer le réseau d'aqueduc, construit en 1964 et les égouts, qui datent de 1900.

Aide aux commerçants

Les pertes financières des commerçants, pendant les travaux, feront l’objet de mesures a-t-il été avancé dimanche. Le maire Denis Coderre a annoncé qu’il s’agissait d’une première.

«Avec le statut de Métropole, on va avoir cette capacité de compensation. On va s'assurer qu'il y aura une compensation entre les commerces et la Ville de Montréal. [...] Ça veut dire que les commerçants devront ouvrir leurs livres, mais s'il y a des pertes, on va travailler ensemble et ça va nous faire plaisir de les accompagner», a-t-il déclaré dimanche matin.

Le programme PRAM-artères en chantier sera aussi accessible aux commerçants dès le début des travaux afin de couvrir la rénovation des façades des bâtiments admissibles.

«Il y a un sacrifice, c'est sûr, on refait la rue, mais il va y avoir un accompagnement de tout instant et des mesures de compensation», a indiqué le maire Coderre.

«Nos commerçants sont très résilients, surtout les indépendants, qui mettent du coeur dans leur commerce», ajoute Mike Parente, le directeur général de la SDC Plaza Saint-Hubert. Selon lui, le défi sera de maintenir l'achalandage durant les travaux.

50 % moins de stationnements

Des bandes d'arbres remplaceront près de 50 % des espaces actuels de stationnement, de chaque côté de la rue.

Un des deux côtés de la rue sera réservé au stationnement gratuit de 15 minutes.

«Ça va accentuer son aspect piétonnier. Ça ne peut qu'augmenter l'achalandage. Des stationnements il y en a autour et la Ville, en se modernisant, est vouée à limiter la circulation automobile», croit le propriétaire du café Candide, Mickael Rossi.

Les travaux en bref

- Remplacement des marquises

- Remplacement du réseau d'aqueduc, construit en 1964 et des égouts, datant de 1900

- Places publiques aménagées

- Élargissement des trottoirs

- Espace réservé au stationnement 15 minutes

Dans la même catégorie