/news/politics

Gerry Sklavounos prépare une déclaration publique

Geneviève Lajoie et Marc-André Gagnon

 - Agence QMI

Blanchi des allégations d'agression sexuelle qui pesaient contre lui, le député Gerry Sklavounos prépare une déclaration publique dans le but de réintégrer le caucus libéral.

Selon nos informations, cette déclaration solennelle pourrait être livrée par le député dans les prochains jours dans sa circonscription de Laurier-Dorion ou à l'Assemblée nationale.

Gerry Sklavounos a été innocenté la semaine dernière par le Directeur des poursuites criminelles et pénales des accusations de viol de l'étudiante Alice Paquet. Qu'à cela ne tienne, le premier ministre Philippe Couillard réclame une déclaration publique convaincante sur sa façon de se comporter avec les femmes avant de pouvoir réintégrer les rangs libéraux.

Difficile à ce moment-ci de dire s'il rencontrera les conditions édictées par son ancien chef. Le député de Laurier-Dorion s'affaire actuellement à préparer sa sortie publique, selon nos sources.

D'autant que M. Couillard a souligné vendredi dernier que la décision de sa réintégration lui revenait entièrement et que l'acceptabilité sociale n'est pas un facteur à négliger dans ce genre de situation.

Au sein de l'équipe libérale, les avis divergents. Certains estiment que Gerry Sklavounos a suffisamment payé, alors que d'autres sont plus tièdes à l'idée qu'il revienne au caucus.

Dans l'opposition, certains élus estiment qu'il ne mérite pas qu'on lui ouvre toute grande la porte du Parlement. C'est l'avis de la députée solidaire Manon Massé, qui persiste à croire la version de la jeune étudiante de l'Université Laval, en dépit des conclusions des autorités judiciaires.

«Je pense qu'il n'a plus la confiance des femmes», a déclaré lundi la porte-parole de Québec solidaire, en faisant référence à l’ensemble des allégations qui ont filtré concernant le comportement de M. Sklavounos à l’égard de la gent féminine.

Sklavounos comparé à Ghomeshi

Plus encore, de la même façon que CBC a refusé de ramener l’ex-animateur Jian Ghomeshi sur les ondes publiques, Mme Massé ne voit pas comment Gerry Sklavounos pourrait réintégrer l’Assemblée nationale.

«Il y a un an et demi maintenant, à peu près, M. Ghomeshi a été jugé, pas seulement par le DPCP, jugé non coupable et pourtant, [...] CBC ne l'a pas réintégré», a-t-elle rappelé, en marge du caucus de la rentrée de Québec solidaire.

«Pourquoi, a continué Mme Massé? Essentiellement parce que malgré le fait qu'il a été reconnu non coupable, c'était de notoriété publique que ses comportements n'avaient pas de sens et la maison Radio-Canada (CBC) arrivait à la conclusion que ça allait à l'encontre de ses valeurs».

Dans la même catégorie