/finance/homepage

Simplification du processus de souscription aux assurances Manuvie

Agence QMI

La compagnie d’assurances Manuvie a annoncé mardi que la souscription à une assurance vie sera simplifiée pour une grande partie des clients qui n’auront plus à remplir de formulaire ou des tests de dépistage.

Les clients qui souscriront à des contrats dont la couverture sera inférieure à 1 million $ ne seront plus soumis à des analyses sanguines ou d’urine ni à des tests de dépistage de la nicotine.

«Alors que la plupart des assureurs exigent des analyses sanguines, d'urine ou d'autres renseignements pour des couvertures d'assurance vie de seulement 250 000 $, nous allons au-devant de ça, et nous simplifions le processus de souscription pour les Canadiens», a affirmé Richard Payette, président et‎ chef de la direction Manuvie Québec, dans un communiqué.

Ces tests sont désormais remplacés par un programme d'analyse prédictive. Cette façon de faire a été amorcée au printemps 2016 pour les produits d’assurance vie temporaire, mais la mesure est désormais étendue à tous les produits de moins de 1 million $ de couverture, auprès des clients de 18 à 40 ans.

L’analyse prédictive se fonde sur des modèles de risques qui s’appuient sur des données passées et qui permettent de faire des prédictions. Cette avenue évite aussi aux assureurs de gérer les fausses déclarations qui avaient un impact pour l’ensemble des clients.

«L'élimination des tests de dépistage de la nicotine nous intéresse particulièrement puisque les fumeurs qui se déclarent faussement comme des non-fumeurs peuvent faire monter les primes d'assurance vie pour les non-fumeurs en raison des conséquences néfastes de fumer sur la santé. C'est la principale source de fraude en assurance vie de notre industrie», a précisé M. Payette.

En éliminant ces tests obligatoires, le président de Manuvie estime que plus de Canadiens pourront profiter de services d’assurances.

«De nombreux Canadiens qui seraient admissibles à une assurance selon le nouveau processus de tarification n'ont pas d'assurance vie, ce qui les rend vulnérables. C'est pourquoi nous apportons ces changements et simplifions l'assurance pour que plus de familles aient une protection», a ajouté M. Payette.