/news/society

La fracturation hydraulique causerait des séismes

Agence QMI

Une étude menée par des chercheurs de l’Université de l’Alberta montre un lien entre des travaux de fracturation hydraulique menés au nord-ouest d’Edmonton et une forte augmentation du nombre de séismes dans cette région, a rapporté le Edmonton Journal.

Selon la doctorante Ruijia Wang, du département de physique de l’université, il y a eu six séismes frôlant la magnitude 4 sur l’échelle de Richter au cours de la dernière année dans la région de Fox Creek. L’un de ces tremblements de terre a même atteint une magnitude de 4,93, devenant le plus puissant à être enregistré en Alberta en une décennie.

Le nombre et l’importance des séismes ont augmenté depuis que des travaux ont été entrepris dans cette région. «Je ne peux pas dire qu’ils sont tous dus à la fracturation hydraulique, puisque nous menons des recherches là-dessus... mais je dirais que ça pourrait potentiellement être le cas», a laissé entendre Mme Wang.

Aucun dommage n’a toutefois été causé par ces séismes, survenus dans une région peu peuplée.

La réglementation actuelle prévoit que les entreprises doivent aviser l’Organisme de réglementation du secteur énergétique de l’Alberta lors de séismes atteignant 2 sur l’échelle de Richter et cesser leurs travaux lors d’un tremblement de terre de magnitude 4. «Je pense que c’est une bonne façon de prévenir des dégâts et de s’assurer que les activités de l’industrie sont sécuritaires», a souligné la géophysicienne.

Dans la même catégorie