/finance/homepage

Serez-vous parmi les 46% qui cotiseront à leur REER?

Le régime enregistré d'épargne-retraite, le fameux REER, fête cette année ses 60 ans d'existence.

Encore aujourd'hui, cela reste un bon moyen afin de s'assurer des vieux jours confortables.

Un sondage de la Banque de Montréal révèle que 46% des Canadiens vont contribuer à leur REER en 2016. Mais même s'ils sont moins nombreux qu'en 2015 à la faire, la bonne nouvelle, c'est qu'ils prévoient mettre plus d'argent dans leur bas de laine, soit en moyenne 5088 dollars.

Il faut savoir que les régimes publics ne comblent pas tous les besoins d'un Canadien à la retraite. Au maximum, avec les Rentes du Québec, la Sécurité de vieillesse et le Revenu de supplément garanti, vous irez chercher 22 000 dollars. C'est seulement 40% d'un salaire de 55 000 dollars. Il vaut mieux s'y prendre tôt quand on estime qu'il faut 70% de son salaire pour avoir une retraite confortable. Et pour ça, il n'y a pas de recette magique.

«Ce qui est bien, bien, bien important, c'est à quel moment on commence à la préparer, sa retraite, dit Jocelyne Houle-Lesarge, PDG de l’Institut québécois de planification financière. Il faut vraiment faire le point et se faire un budget.»

Vous trouverez facilement sur le site questionretraite.ca des outils pour vous aider à dégager de l'argent.

«Il y a aussi un autre document sur ce site-là qui a 99 trucs pour épargner. Des choses qui ne font pas mal, qui, parfois, prennent une heure de notre temps», ajoute Mme Houle-Lesarge.

Par exemple, 1,000$ par année investis dans un REER, va rapporter sur 35 ans 100 000 dollars avec un rendement annuel de 5%.

Malgré tout, les Canadiens ont souvent de bonnes ou de mauvaises raisons pour passer un tour: soit parce qu'ils n'ont pas assez d'argent, soit parce qu'ils ont d'autres dépenses prioritaires ou d'autres investissements qui ont priorité sur le REER.

Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, vous avez 19 jours, c'est-à-dire jusqu'au 1er mars pour enregistrer votre cotisation. Cela vous laisse encore un peu de temps pour trouver un petit montant qui pourrait vous rapporter gros.

-D’après un reportage de Richard Olivier

Dans la même catégorie