/finance/homepage

L’amour en chiffres et en dollars

Archives TVA Nouvelles

Adorée par les uns, méprisée par les autres, la Saint-Valentin demeure difficile à ignorer pour les quelque 7,9 millions de couples vivant ensemble au Canada, qui souligneront majoritairement la fête avec une petite attention ou un tête-à-tête romantique.

L’an dernier, les Canadiens prévoyaient dépenser, en moyenne, 164 $ pour faire plaisir à leur tendre moitié à l’occasion de la fête de l’amour. Sans surprise, les hommes s’attendaient à sortir deux fois plus d’argent de leur portefeuille que leurs conjointes en estimant qu’ils dépenseraient 219 $ contre 109 $, révélait un sondage du site RetailMeNot.ca.

Ironiquement, quatre Canadiens sur cinq s’entendaient pour dire que les gens dépensent trop pour la Saint-Valentin, tandis qu’un sur trois s’attendait à recevoir un cadeau pour l’occasion.

Pourtant, souligner cette fête n’est qu’une mince fraction de ce que peut coûter l’amour. Selon une étude de RateSupermarket.ca paru en février, le couple canadien moyen dépense facilement un peu plus de 11 500 $ au cours de la première année d’une fréquentation sérieuse.

Pour parvenir à ce montant, les auteurs de l’étude ont estimé qu’un couple nouvellement formé peut se rencontrer, en un an, 24 fois pour de petits rendez-vous (550 $), 12 fois pour des rendez-vous plus huppés (3650 $), 12 fois au cinéma (550 $) et dépenser près de 6800 $ en fleurs, cadeaux et vacances conjointes.

Cette somme reste toutefois raisonnable comparée au coût de mariage, estimé à 42 400 $ par les auteurs de l’étude.

Saint-Valentin ou pas, les Canadiens sont habitués à dépenser pour l’être cher ou pour se faire plaisir. Selon les plus récentes données de Statistique Canada, 12,3 millions de douzaines de roses ont été importées au pays en 2014, sans oublier les 5,9 millions de fleurs qui ont été cultivées ici.

Il s’est aussi vendu pour 1,7 milliard $ en lingerie et sous-vêtement féminin en 2014, contre 760 millions $ chez les hommes. Les bouteilles de vin et de vins mousseux ont, de leur côté, représenté des dépenses de 6,38 milliards $ et 311 millions $ en 2013-2014.

Enfin, si vous n’avez pas trouvé l’âme sœur à temps pour la Saint-Valentin, ne perdez pas espoir. Selon Statistique Canada, il y avait 11,8 millions de célibataires au pays en 2011.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.