/news/society

Étude de l’Université Concordia

Le médicament antitabac Champix pourrait combattre l’alcoolisme

Agence QMI

Info-Tabac

Une étude menée par une équipe de recherche de l’Université Concordia tend à démontrer que le médicament Champix, utilisé pour faire cesser l’envie de fumer, pourrait aussi aider les personnes qui éprouvent des problèmes d’alcool.

L’équipe de la professeure Nadia Chaudhri étudie la varénicline, le véritable nom du composé vendu sous l'appellation de Champix. L’objectif de cette étude était de valider l'hypothèse voulant que le médicament puisse réduire l’envie de consommer de l’alcool chez les gros buveurs.

«On sait déjà que la varénicline agit également sur la dépendance à l’alcool, car les gros fumeurs qui sont aussi de gros buveurs réduisent souvent leur consommation des deux substances», a affirmé par communiqué la chercheuse qui a voulu en avoir le cœur net en laboratoire.

Dans le cadre de leurs recherches,  les membres de l'équipe de Mme Chaudhri ont exposé des rats de laboratoire à l’alcool et ont tenté de procéder à leur «désintoxication» en leur administrant la varénicline.

«Il s’avère que les rats résistent mieux à la tentation avec l’aide de la varénicline», a indiqué Nadia Chaudhri.

Le même composé a aussi été utilisé pour des rats qui avaient été habitués au sucrose, là encore, le médicament a semblé aider à diminuer leur appétit pour cette substance, mais la dose a dû être augmentée.

Les conclusions des travaux ont été publiées dans la revue «Neuropsychopharmacoly».

 

 

Dans la même catégorie