/news/techno

Sondage

Ville intelligente: les Montréalais en veulent plus

Marie Christine Trottier

 - Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Une très forte majorité de Montréalais pensent que la Ville n'est pas assez intelligente et souhaitent qu'elle développe plus de stratégies pour qu'elle le soit davantage, selon un sondage.

Une Ville intelligente utilise «des données à travers des applications pour faciliter l'accès à des services ou la gestion d'un service public», a expliqué Florence Paulhiac, professeure au département d'études urbaines et touristiques de l'UQAM.

Selon le sondage Baromètre OVH réalisé par la firme CROP, plus de 70 % des Montréalais pensent que leur ville n'est pas intelligente et 91 % souhaitent que la Ville développe davantage de stratégies pour qu'elle le soit davantage

Selon Mme Paulhiac, Montréal accuse un certain retard dans le développement de ses technologies, particulièrement dans les transports en commun.

Le sondage mené par la firme CROP pour OVH souligne d'ailleurs que plus de la moitié des Montréalais veulent une application pour connaître en temps réel l'état du service de la STM.

«Le transport est le domaine d'application des technologies le plus courant. Montréal n'est pas en avance, il y a beaucoup de villes qui sont déjà passées à ça, même Laval», rappelle Mme Paulhiac.

Beaucoup d'attentes

«Les gens s'attendent, grâce à la Ville intelligente, de pouvoir mieux communiquer et d'avoir des services publics plus efficaces», a souligné Cédric Combey, de chez OVH Canada, une firme se spécialisant dans le développement de nouvelles technologies.

Toutefois, même si Montréal a «encore du chemin à parcourir», selon Mme Paulhiac, plusieurs nouveaux services numériques seront implantés dans les prochains mois.

La Ville lancera son nouveau site web le 30 septembre prochain et mettra en place quatre plateformes pour améliorer les services aux citoyens. Une nouvelle application mobile permettra de mieux suivre les requêtes formulées au 311.

«91 % je vois ça comme un chiffre réconfortant puisqu'on est synchronisé avec les attentes des citoyens», croit Harout Chitilian, responsable de la Ville intelligente au Comité exécutif de Montréal. Il rappelle qu’il y a quelques années, les citoyens n’avaient pas les mêmes attentes et qu’aujourd’hui, «la population voit les services numériques comme un service essentiel».

Le sondage a été réalisé sur le web auprès de 1250 personnes dans les régions de Montréal, Québec, Trois-Rivières, Gatineau, Sherbrooke et Saguenay. Les résultats ont été pondérés pour refléter la distribution de la population.

Applications que les Montréalais aimeraient avoir

-40 % pour signaler des problèmes à la Ville

-50 % pour connaître en temps réel l'état du service dans les transports en commun

-34 % pour un système de gestion intelligent de la circulation routière

-22 % pour communiquer une situation d'urgence en temps réel

Dans la même catégorie