/news/politics

Réuni à Victoriaville

La charte des valeurs s'invite au comité des jeunes péquistes

TVA Nouvelles 

Le congrès du Comité national des jeunes du Parti québécois (PQ) s’est conclu à Victoriaville dimanche. La journée a été marquée par un débat houleux sur la charte des valeurs.

La proposition du comité national des jeunes des Laurentides qui voulait interdire le port de signes religieux pour tous les employés du secteur public et parapublic a été battue.

«Il y a eu une quinzaine de militants qui ont appuyé cette proposition ultimement. C'est un débat qui est légitime, un débat de société», a expliqué le nouveau président du CNJPQ, Marc-André Bouvette.

«Je considère qu'on a pris une position à la hauteur des attentes de la jeunesse québécoise sur cet enjeu-là», a-t-il ajouté.

La proposition d’étendre la loi 101 aux cégeps a également été battue.

Sur les 260 propositions étudiées, les jeunes présents au congrès en ont conservé 20 qui seront soumises à tous les membres. La gratuité scolaire de la maternelle à l’université fait partie de celles qui ont été retenues.

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, a reçu un accueil triomphal lorsqu'il est monté sur la scène pour prononcer son discours.

«On est le parti le plus connecté sur la jeunesse au Québec, et de loin», a lancé Jean-François Lisée.

L’aile jeunesse du PQ compte trois fois plus de membres que celle du Parti libéral du Québec.

«Il reste des souverainistes qui se sont égarés vers la CAQ. Il faut leur rendre service et leur dire que c’est fini la Coalition. Le parti devrait se renommer le Canada avenir Québec», a affirmé M. Lisée sur un ton électoraliste.

Dans la même catégorie