/finance/homepage

Les créations d’une artisane d’ici copiées en Chine

TVA Nouvelles

Une artisane de Laval estime s'être fait copier en Chine un produit qu'elle a elle-même fabriqué et qu'elle vend depuis quatre ans.

Écoutez l'entrevue complète avec Karine Foisy ci-haut.

Karine Foisy n'en revient tout simplement pas que ses veilleuses en verre vendues 44 dollars se retrouvent maintenant, en plastique, dans les magasins Dollorama pour 2 dollars seulement.

Elle a aussi découvert des copies de ses produits Veille sur toi sur une boutique en ligne. Pour elle, il est clair que son modèle de veilleuse en forme de hibou a été plagié.

 «Je vois assez bien la ressemblance entre les deux. Quand on voit le mouton, il n’y a aucun doute. On voit que c’est fortement inspiré», a-t-elle dit en entrevue à LCN dimanche.

Madame Foisy, dont l'entreprise embauche huit personnes, espère que la situation ne se répétera pas.

«J’ai un produit fait à la main, fait au Québec. Mes employés gagnent un salaire décent et travaillent dans des conditions agréables et positives. Mes matériaux sont achetés aux États-Unis, j’ai des frais d’importation. Ça ne se compare pas. Ma clientèle est conscientisée au fait que mon produit est fait à la main, donc plus dispendieux. Ce n’est pas la veilleuse à 2 $ qui me fâche, c’est le fait que c’est mon design, sans mon autorisation et que je ne peux rien faire contre ça.»

Il faut dire que les artisans québécois sont fréquemment victimes de plagiat, mais ont peu de recours pour se défendre.

Lorsque les copies sont faites à l'étranger, le petit artisan n’a pas toujours les moyens de se prendre un avocat pour défendre une telle cause.

«C’est très frustrant, parce que je n’ai pas de recours contre ça, malheureusement, explique-t-elle. Des poursuites judiciaires, dans ce domaine-là et à l’extérieur du Canada, ce serait extrêmement onéreux, sans compter l’énergie négative qu’il faudrait que j’investisse. J’ai trois enfants à la maison, j’ai une entreprise en démarrage, j’ai envie de mettre mes énergies dans le positif et dans la croissance de mon entreprise.»

Dans la même catégorie