/news/currentevents

L'hiver n'a pas refroidi l'ardeur de certains visiteurs

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles 

Les activités sexuelles dans le parc de la Colline dans le secteur nord de Chicoutimi seraient toujours aussi fréquentes, même en plein hiver.

Des individus suspects continueraient à rôder dans ce parc public, comme TVA Nouvelles en avait été témoin cet automne.

«Ce sont des hommes qui rôdent, a précisé le conseiller municipal du secteur, Marc Pettersen. Et des jeunes avec des personnes plus âgées. On peut faire le rapprochement... Ça peut être pour de la drogue ou pour des activités sexuelles.»

Une utilisatrice du parc confirme que les gestes de nature sexuelle sont toujours aussi fréquents dans les sentiers.

«Mon conjoint a déjà surpris des gens en train de faire des activités sexuelles, a-t-elle raconté. Il s’est déjà fait aborder par quelqu’un en bedaine. On rencontre des rôdeurs et c’est vraiment désagréable. On en a suivi un d’ailleurs qui s’est sauvé en courant. Donc on s’entend pour dire qu’il y avait quelque chose de louche en dessous de tout ça.»

La situation dérange plusieurs citoyens, d’autant plus qu’une école secondaire se trouve à quelques mètres de l’endroit.

Surveillance accrue

La surveillance policière sera donc accrue, et ce, été comme hiver.

«J'ai même des policières qui vont se promener en raquettes dans les sentiers, habillées en civil», a ajouté Marc Pettersen.

De plus, il sera interdit dès ce printemps de se stationner sur le tronçon principal du parc. Le conseiller municipal croit que cette mesure va décourager ceux qui le fréquentent à des fins sexuelles.

Dans la même catégorie